CHATONS, partageons nos backups!

sauvegardes
p2p
proposition
#13

salut mrflos,

j’ai jamais compris l’intérêt de Borgmatic à part foutre dans un fichier la ligne de commande que l’on met à plat …
A la limite lui (j’ai pas testé, hein) :
https://cyborgbackup.readthedocs.io/en/latest/user/install.html#install
… qui met un GUI , ok mais Borgmatic. pff.

#14

Ça… la restauration du backup distant c’est la dernière chance et heureusement on n’en arrive rarement jusque là.

Le backup distant peut aussi être géographiquement proche et une récup physique de disque toujours possible si ça prend moins de temps qu’un transfert. Avantage chatonien de ne pas être dans le “cloud” et que les contacts IRL sont possibles (et souhaitables).

1 Like
#15

Pour moi qui ne suis pas admin sys de métier, je préfère paramétrer un fichier de conf que d’écrire mon script bash from scratch, c’est l’intérêt de Borgmatic : on arrive a faire la journalisation, le check des backups, les alertes mails, la sélection des dossiers, a partir d’un fichier pas trop complexe.

1 Like
#16

À tous : juste une question d’ordre linguistique en passant. Peut-on traduire « back-up » en français dans tous les cas par « sauvegarde »

#17

Dans tous les cas en rapport avec l’informatique?
Sinon ya aussi le sens I need backup => J'ai besoin de renforts / J'ai besoin de solution de secours

1 Like
#18

Bonjour a tous,
Certains d’entre vous utilise Tahoe-lafs?

Je m’en sers pour du backup avec des amis ou connaissances:
https://tahoe-lafs.org/trac/tahoe-lafs

Ca permet d’avoir des backups avec une forte redondance tout en étant bien securisé

1 Like
#19

J’avais travaillé dessus en 2009 lorsque que je concevais un système de backups pour une box façon la brique internet.

Mes tests étaient très peu concluants sur des restorations suite à un crash. Comprendre, j’ai corrompu un paquet de données sur des pertes d’un seul noeud malheureusement.

#20

Réaction plus générale : les sauvegardes en 2020, c’est quand même bien plus équipé que rsync et openssl/openpgp à la main.

Pour ne citez qu’eux, restic et borg sont faits pour ça, et le font très très bien. Restic est probablement le plus largement déployé (et de plus en plus, puisqu’à la base d’autres systèmes dont Stash et Velero), même si possiblement plus lent et gourmant que Borg.

Dans tous les cas, côté backend, ce qui semble se dessiner chez la plupart des solutions, c’est une convergence lente vers du stockage compatible S3. Cela supporte les quotas au niveau applicatif nativement, ça se déploie, avec moulte implémentations supportant plus ou moins de redondances.

Dans tous les cas, très favorable à croiser les besoins, backuper entre nous : je t’offre de l’espace, tu m’offres de l’espace, etc. Quitte du coup à remplir plusieurs besoins (backends SFTP, backends S3). Pour ma part, j’ai un Minio avec quelques dizaines de To de libres, qui sert aux backups de TeDomum. Il est potentiellement mutualisable pour des volumes modérés en heures creuses (peu de bande passante).

Edit : désolé j’avais raté quelques posts donc pas vu que ça parlait déjà de borg. Je complète donc seulement avec restic, et les backends compatibles S3.

2 Likes
#21

ben le souci des minio, rook etc … c’est que le déploiement c’est obligatoirement docker et company.
et désolé , mais pour moi, le système disque ça doit resté indépendant des app …
docker (et company) mélange juste tout.

moi j’aime pas mettre tous mes œufs dans le même panier.

#22

Tu fais que du RAID hardware dans ce cas ^^

#23

non ZFS.

#24

Ah donc tu fais du software quand même :slight_smile:

1 Like
#25

On ne peut pas vraiment dire que les options de déploiement manquent pourtant :

Eventuellement, je crois qu’il manque des deb de qualité, mais sinon Docker n’est clairement pas la seule alternative. Et il se trouve que c’est plutôt respectueux de ton choix de filesystem, puisque par défaut c’est fs-backed, donc ça crée simplement les fichiers localement.

#26

je dois louper un truc alors dans la doc :

https://docs.min.io/docs/minio-quickstart-guide.html

docker pull minio/minio
docker run -p 9000:9000 minio/minio server /data
#27

Le RAID matériel c’est dépassé … et surtout très cher.

#28

ah moi de toute façon je suis plutôt amateur des solutions logicielles : minio, ceph…etc.

PS/ Il s’agit du quickstart donc effectivement ils vont privilégier l’approche docker qui est la plus simple et la plus rapide, c’est rarement la solution à privilégier pour de la production.

#29

Hello, alors non, je ne pense pas que faire une sauvegarde de sauvegarde soit une bonne idée. Si la sauvegarde d’origine est corrompue, la sauvegarde de sauvegarde le sera aussi.

#30

oui, je comptais héberger les sauvegardes en direct, pas juste copier les sauvegardes!

#31

/me met un coup de touillette dans le Schmilblick (mince c’pas IRC ^^)
Des choses on été mise en place ?

Je suis en train de voir pour monter une machine de backup évolutive de 2 à 12 disques 10 TB soit ~10 à 60 TB en RAID1+linéaire mdadm ou VG LVM de RAID1.
J’ai pas encore tranché ce qui serai le plus simple à faire évoluer (pas envie d’avoir les temps de grow d’un RAID 6).

Prenneur de conseil/sugestion et du coup bientôt dispo pour de l’échange d’espace backup (probablement au travers d’un LXC pour permettre l’autonomie de chaqun).

1 Like
#32

Mon backup “a froid” (écologiquement soutenable en consommation + alimenté par un système solaire autonome) est en prod, si quelqu’un veut un peu de place ça se trouve (faut accepter les contraintes d’un backup à froid + solaire donc peut être des soirs sans backup en hiver) j’ai documenté ça ici :

David

ping @cquest

3 Likes