Quel type de structure fiscale/juridique pour un CHATONS tout seul?

#6

Merci.
Concernant le compte bancaire séparé pour une micro-entreprise, ça semble ne plus être une obligation depuis quelques mois, même si c’est probablement ce que je ferais (et je suis suffisamment rigoureux pour ne pas me mélanger de ce point de vue là)

L’association avec une personne en qui je n’ai pas entièrement confiance ce n’est pas envisageable pour moi (ni même le statut de dictateur).

Concernant la co-consommation c’est “l’état actuel”, et il ne convient pas à possiblement “dépasser” en revenus les frais que j’engage

#7

Bon du coup vu que c’est 120€/an, je pense que tu peux facilement partir sur la “co-consommation”, faut juste être très clair et transparent sur le site, pour que la directe t’embête pas en tombant sur le site ^^ .

Et si ils t’embêtent tu risques pas tant que ça, car (je pense, j’en suis pas sûr) un redressement sur un total de 120€… ça devrait pas faire grand chose même avec le retard…

Après si tu veux réduire le risque, l’association est le meilleure choix, même si dans l’absolu ça ne protège pas de tout.

Pour l’anecdote à la FFDN, il y a eu oxyd telecom qui était sous statuts associatifs et qui a été embêté par la DIRECTE. A la suite d’une enquête qu’ils menaient sur SFR, un ancien abonné SFR a répondu qu’avec Oxyd Telecom l’internet fonctionnait très bien. Derrière Oxyd Telecom, c’était un ados de 16 ans qui avait acheminé internet avec des antennes dans son village (juste parce que c’était la seule solution pour lui pour avoir un débit correct…). La mère d’une amie à lui était trésorière de l’asso, mais moins impliquée. Mais comme il avait 16 ans et que la personne de la DIRECTE ne connaissait pas les FAI associatif, le contrôleur ne croyait pas que c’était légal de créer un FAI dans une asso et voulait requalifier la structure en entreprise. :confused: (bon il y avait aussi un défaut dans les mentions légales du site)
Au final la FFDN a apporté son soutient et ils ont lâché l’affaire.

De mon point de vue il y a une certaine forme de discrimination sur l’age dans cette histoire d’ailleurs… Histoire sans doute déformée un peu car c’est de mémoire.

#8

(J’ai pas encore lu le reste, mais c’est 120EUR/mois :slight_smile: )

#9

Arf je viens de voir ta réponse entre temps, après c’est toi qui vois ce que tu veux faire et qui choisis.

Moi je dis juste ce que j’aurais fait à ta place.

Intéressant ta remarque sur le compte bancaire séparé.

#10

Oui, tes retours ainsi que ceux de @cquest vont m’aider à prendre une décision un peu plus éclairée, merci d’avoir pris le temps de détailler :slight_smile:

#11

Juste pour corriger tes infos sur l’association:

Foncer une asso est gratuit depuis environ 2 ans. (pour une mise a jour des status je ne sais pas)

J’ai fondé Katzei avec un ami et des status qui m’arrangent sur la confidentialité des données (je suis le seul a avoir acces aux machines, mais je suis libre de donner l’acces a quelqu’un si je le souhaite).

Fonder une asso c’est facile et assez rapide, tu as la réponse moins d’une semaine apres avoir fait la demande. Ce qui est long (comme pour toute structure) c’est d’écrire les status et le reglement interieur.

Pour le dilem de @immae je vais laisser des gens plus compétents répondre.

#12

Super infos,

Est-ce que quelqu’un sait dire la situation pour la Suisse.
(Est-ce qu'il vaut aussi mieux de créer une une association (même à 1 personne ) ?)
Est-ce que le même besoin a la même résolution
Existe t’il un équivalent à la "fameuse loi de 1901

merci d’avance
Cordiales salutations

#13

@immae : il existe de nombreuses structures qui conseillent et accompagnent les personnes qui cherchent à savoir quel est le meilleur statut pour leur activité. J’étais passée par là quand j’avais monté mon activité de formatrice indépendante car je n’avais aucune idée (tout comme toi) de ce qui était le mieux. Dans mon souvenir, Pôle Emploi propose ce type d’accompagnement. Mais il y a aussi de nombreuses associations qui le font. Peut-être que sur ton territoire il y a des acteurs de ce type qui pourront te donner toutes les précisions.

#14

Merci du message.
Non, “Travail Suisse” , (le Pôle emploi Suisse) , je n’ai plus de droits à son accompagnement.
D’ailleurs l’accompagnement de “travail Suisse” n’est pas efficient et n’a pas été un succès du tout et encore moins le syndicat Unia.

#15

Salut, pas grand chose à dire de plus que @cquest. Auto-entrepreneur avec les frais, oublie, j’ai fait un court temps, c’est pas drôle.

Par contre je ne cherche pas à casser ton truc mais je me sens obligé de poser la question, montez un CHATONS seul est-ce vraiment une démarche sérieuse?

#16

@immae je suis un peu dans la même situation financière depuis 2018 avec Enough. Ayant fait le choix de l’horizontalité, le partage des frais ne pourra pas se faire par la création d’une structure qui ajouterai au moins un niveau de hiérarchie. Si on est un jour deux à mettre la main à la poche on pourrait juste payer un mois sur deux ou se débrouiller comme pour l’entretien des machines de #MaVoix depuis 2017. Et si on est plus, on pourra peut-être s’inspirer de ce qu’a fait #MaVoix pour financer sa campagne sans se constituer en association, toujours pour rester bien horizontal et éviter de dévaler la pente :wink:

#17

@unteem: Tant que les taxes ne dépassent pas les revenus ce n’est pas un problème pour moi (le but n’est pas de gagner ma vie avec, je la gagne déjà très bien par ailleurs :wink: )

On s’écarte un peu du sujet, mais pourquoi ne serait-il pas sérieux de monter un CHATONS seul ? (en l’occurence ce n’est pas par choix, c’est juste parce que je n’ai pas encore trouvé la bonne personne qui m’accompagnerait dans mon parcours)

Peut on être CHATONS et seul?
#18

Merci @Angie je vais voir si je trouve des informations du côté de pole emploi, je ne savais pas qu’ils pouvaient guider les choix sur ce genre de chose

split this topic #19

2 messages ont été scindés en un nouveau sujet : Peut être CHATONS et seul

#20

pour moi le problème est plutôt : que se passe-t’il si je gère un CHATONS tout seul et que je viens à décéder ou être en incapacité à gérer mes services ?

Pour l’obligation d’un compte en banque en tant qu’autoentrepreneur elle ne s’impose que dans la limite de 10000€ de chiffre d’affaire par an.

Le micro-entrepreneur doit ouvrir un compte dédié à son activité professionnelle si son chiffre d’affaires annuel est supérieur à 10 000 € pendant 2 années consécutives.

Il doit l’utiliser pour les opérations suivantes :
Encaisser ses recettes
Prélever les dépenses et les achats en rapport avec son activité
Effectuer des prélèvements pour sa rémunération, par chèque ou par virement bancaire vers son compte personnel
Utiliser des moyens de paiement au nom commercial de son entreprise (chéquier, terminal de paiement de carte bancaire, etc.)
Obtenir un crédit

L’utilisation d’un compte dédié est fortement recommandé même en-dessous de ce chiffre d’affaires.

voir https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23266

1 Like
#21

Entre auto-entrepreneuriat (statut des plus libéral qui soit : pousse à la retraire par capitalisation, sécurité social privé…) et l’EURL il y a la coopérative d’activité et d’emploi (!= portage salariale). Personnellement j’y suis et je trouve ça vraiment top : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coopérative_d’activités_et_d’emploi

  • Status de salarier (de ton activité, donc quand même pas de sous = pas de sous) mais tu cotise au système (encore un peu) solidaire
  • La coopérative (la mienne en tout cas) fait “la grosse compta” (fiche de prout, gestion TVA…) et toi tu fais devis/facture/déclaration de frais/d’achat…

Le contre coût c’est que tu facture 100€ tu récupère ~40€ parce qu’entre la TVA, les charge social, patronale, les ~11% de contribution pour la coopérative… MAIS je préfère gagner moins de sous et contribuer à un système qui me semble plus juste, plus solidaire (!= auto-entrepreneur)

Je suis disponible pour en discuter au besoin.

2 Likes
#22

@kepon: ne garder que la moitié (je ne compte pas les 11% pris par la coopérative) de ce que tu as coûté c’est la même chose partout je crois bien :slight_smile:, que ça parte à l’URSSAF ou dans la colonne de droite de ta fiche de paye, c’est la même chose pour tout le monde.

Dans mon cas je suis déjà salarié à temps plein, le CHATONS n’est qu’une activité annexe. Pas sûr que ça colle du coup

#23

Je plussoie l’option CAE qui est aussi l’option que j’ai choisit comme d’autres (paquerette, numericloud, esprit libre). Tu gardes ton autonomie tout en ayant la sécurité de l’emploi, sans se soucier de ta compta et en faisant partie d’un réseau solidaire avec tout plein de collaborations possibles.

Avec IndieHosters on a choisit un modèle intéremédiaire avec une asso qui facture les clients et les contributeurs qui facturent l’asso via leur CAE.

Par contre dans ce cas précis, ca ne me semble pas l’option la plus adaptée, comma l’a précisé kepon cela a un coût et c’est une solution si tu veux te salarier pour ton activité.

#24

C’est plus que ce qu’il y a sur une fiche de proute car il me semble que sur la fiche de proute tu n’as pas les charges patronales (uniquement salariales) (sans parlé de TVA+11%coopérative)

#25

Oui, ce que je voulais dire c’est que quoi que tu fasses si tu veux rester dans la légalité tu perdras peu ou prou(te) la moitié de ton “gain brut” en taxes diverses, que ce soit en charges patronales, à l’urssaf, ou la fiche de proute en fonction de ton régime.

Pour un salarié on présente ça comme des charges patronales, mais c’est juste un leurre : du point de vue de l’entreprise c’est ce que tu leur coûte qui compte, ton salaire que tu vois arriver sur ton compte à la fin du mois n’est qu’un petit bout de ça.

1 Like