Vous voulez lutter efficacement contre Google?

#1

Coupez moi ce câble que je ne saurais voir !
Emmerder Google ? vraiment …
Faudra taper ici : https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/reseaux-et-telecoms/comment-dunant-le-cable-internet-sous-marin-de-google-va-accelerer-le-web-francais_134912

Dunant, dont le nom est un hommage au fondateur de la Croix Rouge, Henry Dunant, sera le tout premier du genre à transporter 12 paires de fibres (contre 6 ou 8 habituellement), une innovation qui lui permettra d’atteindre une vitesse de transmission moyenne inégalée : 250 terabits par seconde, contre 160 pour Marea(microsoft, facebook) À l’heure actuelle, les câbles sous-marins en service ont un débit moyen de 30 terabits. “À lui seul, il concentrera les trois-quarts de la capacité disponible sur le réseau subatlantique”, estime Jean-Luc Vuillemin, directeur des réseaux internationaux chez Orange, avec qui Google s’est associé pour la mise en service de Dunant.

Les tests de sabotage du câble ont déjà commencé … (Furukawa power …Loooooooooooolllllll)

Nos gars de la DGSE n’avait pas encore leur Cleave Camp façon GCHQ …

#2

Y’a encore beaucoup de gens qui s’imaginent que le trafic vers et depuis Google s’amuse à traverser l’atlantique à chaque requêtes ??

#3

non, pas une requête mais la datacenter oui !
lol.

Sinon pourquoi tu dépenses plusieurs milliard pour tirer un câble marin ? (à ton compte)

#4

Parce qu’être transitaire rapporte de l’argent puisque tu vends la bande passante.

Je pense que c’est aussi stratégique. Pour Google c’est un moyen de s’assurer que le lien entre ses datacenters européens, ses datacenters américains et ses utilisateurs sera suffisant et maîtrisé et potentiellement dans le même temps décider quels sont les autres acteurs qui ont accès à cette connectivité.

#5

Si tu as déjà cherché des infos là dessus, j’en veux bien.

Typiquement est-ce que l’ensemble de l’indexation est dupliquée sur tous les continents ? Est-ce que l’ensemble des vidéos youtube est dupliqué sur tous les continents ?

C’est sûr qu’il y a du cache géographique pour les réponses à différents étages, mais personnellement je n’ai vraiment aucune idée de ce qui se passe quand je fais une recherche sur un terme que personne n’a tapé ou quand je vais voir une vidéo avec 1 vue publié à l’autre bout du monde.

Il me semble que le temps de traversée de l’atlantique n’est pas énorme (en terme de ping), donc mettre une grosse fibre a du sens, d’autant que y a un enjeux de souveraineté et de domination au niveau géopolitique. Si tu gardes sur ton continents les données cruciales par exemple.

#6

si j’émets l’hypothèse que Google utilise un truc genre CEPH : tu penses que les donnée sont ou ?
… et bien partout , à chaque instant t !!!
Et pour avoir un peu taquiné Ceph … c’est juste redoutable : il leur faut juste 3 fois leur capacité de stockage pour ne craindre personne.

Garder des données sur un continent ? … sur un ? … pourquoi se limiter à un quand tu peux les avoir partout au même moment sur tout tes datacenters ?

1 Like
#7

… de plus, alors, pourquoi les outils nsa complient se placent ils sur les gros noeuds de transit ? pour que les requêtes et les accès restent sur les data center localisés en europe ?

#8

La grosse fibre n’a de sens que pour qu’ils aient la main sur le média qui leur sert à synchroniser leur cluster géant. Comme dit ledufakademy, c’est probablement un mix de CEPH et de tout ce qui se fait en clustering (*)

C’est donc plus pour eux, imho, une question de souveraineté interne que de faire ça (et aussi, corollaire, de pouvoir imposer “leur loi” à des gens qui auraient besoin de capacité transcontinentale.

(*) pour ceux qui suivent pas bien le sujet, le principe général est que les données traînent un peu partout, et que quand quelqu’un en a besoin, elles sont rapatriées puis stockées localement jusqu’à ce qu’on ai besoin de la place pour en mettre une autre … a chaque fois que quelque chose utilise la donnée, elle remonte sur le haut de la pile. Du coup, ce qui est souvent utilisé est copié à des milliers d’endroits pendant que ce qui ne sert jamais n’utilise que peu de place en n’étant qu’à 2 ou 3 endroits.

1 Like
#9

(*) merci d’un de ceux qui suit pas trop bien.
Cela reste captivant à vous lire.

2 Likes
#10

Quelques ressources intéressantes

Je vous recommande la lecture de cet article concernant le fonctionnement de Netflix qui date un peu (2017) mais reste très intéressant et vous éclairera sur le fonctionnement de services aussi massifs et vous donnera une idée de ce qui se passe avec les vidéos de Google ! En tous cas les vidéos ne passent pas par Internet la plupart du temps (transits locaux directement dans les ISPs/IXPs) !

Et sur les enjeux géostratégiques, il date un peu aussi (2018) mais ce Dessous des cartes : “Câbles sous marins la guerre invisible” est très instructif également ! (il n’est plus dispo à part dans la boutique Arte ce qui risque d’en décourager certain.e.s alors je mets au cas où le lien youtube désolé :frowning: ).

Et sinon un peu plus vulgarisation un peu autour du thème Internet est-il un fléau pour la planète ? (6 minutes).

1 Like
#11

j’ai mis la vidéo sous peertube : https://peertube.devloprog.org/videos/watch/ca516aa6-78f8-40de-823d-80b6e296bd8a

3 Likes
#12

Faut savoir que dans GCP (Google Cloud Plateform), le réseau (VPC) est unifié entre l’ensemble des régions et des zones contrairement aux concurrents comme AWS ou Azure. Cela facilite grandement la conception d’architectures à haute résilience multi-régions et cela explique le besoin de google d’assurer des liaisons basse latence entre ses data centers.

1 Like
#13

Merci pour ces éclaircissements très intéressants