Article Numerama « Peut-on imaginer un web sans géants ? »

Bonjour,
Un article de Numerama avec du chaton et du CHATONS dedans :star_struck:

Bonne lecture.

3 Likes

Merci pour cet article ! :slightly_smiling_face: Je vais le lire de ce pas.

1 Like

D’ailleurs, les GAFAM proposent des services gratuits. Ici, nous savons très bien que cela ne se réfère que au niveau financier personnel, on n’a pas à débourser d’argent pour les services jusqu’à une certaine limite.

Or, ces GAFAMs vont exploiter et monétiser les données personnelles. Ce qui n’est pas forcément visible directement ou quantifiable pour chacun.

Lorsque les gens comparent les services, ils comparent la présence des fonctionnalités et le coût financier direct pour leur portefeuille. Sans prendre en compte que tout ce qu’il feront, toutes leurs interactions, les emails, les messages, etc. tout sera exploité, et dans leur dos.

Et, les contrats publicitaires associés à ces données sont signés en dehors des pays d’affichages. Utiliser les services des GAFAM contribuent à l’évasion fiscale. Et, comme c’est tout à fait légale, on ne devrait pas parler d’évasion…

Pour comparer le coût des services, il faudrait alors prendre en compte la valorisation de ces données personnelles. Peut être qu’une première approche serait de regarder le CA (et pas la valorisation boursière) en corrélation avec le nombre d’utilisateurs et/ou les volumes de données… et de l’ajouter en coût caché.