Bête comme chou

Hello !

Un mercredi sur deux, j’anime un Café Numérique, dans le bar du village.

C’est un peu comme une école où l’on apprend les rudiments du « Numérique », car on part souvent de très très loin, et lors des premières leçons, on apprend :

  • ce qu’est un navigateur
  • ce qu’est un moteur de recherche
  • ce qu’est un fournisseur de messagerie
  • et, que l’Internet ce n’est pas Google (pas que…)
    ce sont des préalables indispensables qui permettront de leur expliquer les autres « concepts » du monde numérique qui les entoure et ensuite on pourra parler vie privée, précautions, logiciels libres, systèmes libres etc…

Pour rigoler, à chaque début de session, j’interroge un ou une participante au hasard : "Monique, peux-tu nous rappeler le nom du navigateur que tu utilises ? Raymond, peux-tu nous dire quel moteur de recherche tu utilises au quotidien ? Comme si on apprenait les tables de multiplication, par rabâchage…

Mais figurez-vous que cela fonctionne plutôt bien ! Alors, qu’au début, les réponses à toutes ces questions étaient toujours : « Ben …Google… » !

Ensuite, je me suis posé la question suivante : pourquoi la majorité des utilisateurs utilisent un moteur de recherche pour consulter le même site quotidiennement ? La notion de favori / marque-page proposée par les navigateurs est-elle trop complexe ? La réponse est certainement oui… J’ai surpris des utilisateurs ayant mis en en favori (ou marque-page) des URLs qui ne se limitent pas à domaine.tld, par exemple :
domainexyz.com/dp/exampleProduct/ref=sxin_0_pb?__mk_de_keywords=tea&pf_rd_i=exampleProduct&pg_rd_p=50bbfd25-5ef7-41a2-68d6-74d854b30e30&ph_rd_r=0GMWD0YYKA7XFGX55ADP&qid=1517757263&rnid=2914120011

Dans ces conditions, il y a fort à parier que cette URL ne fonctionnera plus quelques jours ou semaines après… Conclusion pour l’utilisateur : C’est trop compliqué et cela ne fonctionne pas… De plus, les navigateurs n’ont pas tout à fait la même manière pour gérer ces notions de favoris / marque-page…

Ce que j’ai proposé et qui plaît : une page html, que l’on fait ensemble, qui contient tous les sites pratiques de la vie courante et de la vie locale et que l’on met en page de démarrage de son navigateur. C’est, certes pas simple à faire tout seul, mais c’est l’occasion de le faire ensemble (certains découvrent des « endroits » qu’ils ne connaissaient pas…) et la mise en œuvre est enfantine et fonctionne bien évidement avec tous les navigateurs, tous les systèmes…

En fait c’est une « technique » que j’utilise depuis longtemps à titre perso., la fameuse page de démarrage est synchronisée avec toutes mes machines et comme cela, j’ai tous mes « favoris » à disposition, quel que soit le navigateur utilisé et, je reste maître de mes données.

On peut trouver le modèle en cliquant-ici !

Enjoy !

7 Likes

+1 pour bien définir navigateur, moteur de recherche, barre d’adresse, système d’exploitation, etc. On fais ça en début d’atelier Libérons-nous du pistage de notre côté. C’est super important, car une personne sur 3 n’est pas si à l’aise que ça pour voir la différence.

Chez ARN on propose un petit portail (un peu dans cette idée, mais pour l’instant générique): https://portail.sans-nuage.fr/

On met ça lors des install party car on a pas toujours le temps de faire l’install et de faire découvrir les alternatives.

Côté ReflexLibre, j’ai certains clients pour qui j’ai déployé des pages similaires avec leurs liens internes. Ça permet de favoriser l’adoption des outils de la structure.

L’idéal serait un petit soft qui permettent de rajouter ses propres liens. ET comme tu le fais remarquer on peut se demander pourquoi les navigateurs ne proposent pas cette fonctionnalité directement.

Ceci étant faire faire un peu de HTML est très pédagogique pour permettre aux personnes participantes de mieux comprendre comment fonctionne le web. Je fais ça avec mes élèves (je donne 150 heures de cours par an en collège/lycée) et la hackstub à un atelier qui s’appelle cybercabane basé sur le même principe. On peut d’ailleurs en profiter pour définir l’internet, le web et aussi les dark web, les darknet…

Enseigner comme tu le fais les rudiments est extrêmement utile, parce que pendant des années les gros producteurs de logiciel ont fait croire à tout le monde que l’informatique c’est très simple et qu’elle ne nécessite pas de manuel. (Le manuel : le truc en bois mort qui est devenu un fichier PDF sur le CD-ROM, et qui est maintenant seulement accessible sur Internet, quand il existe.) Aujourd’hui, on constate que la majorité des personnes ignorent comment stockés leurs fichiers et ce qu’est une URL. Y compris chez les plus jeunes autour de moi, ceux dont on dit qu’ils maîtrisent tout ça sur le bout des doigts. Les fameux digital natives

Les URL justement… À ta remarque comme quoi enregistrer un marque-page est trop compliqué, ma première réaction a été de me dire que non, c’est très simple. Et puis j’ai essayé ici, sur le Firefox d’une Debian à jour. Et je me rends compte que le navigateur n’explique pas ce qu’il enregistre. Là encore, l’URL est masquée au profit du titre et d’une copie d’écran.

Alors certes, utiliser une page de favoris personnelle est une solution intéressante. Mais je pense qu’il ne manque certainement pas grand chose dans les explications que tu donnes sur les navigateurs et les moteurs de recherche pour faire comprendre comment se compose l’URL, comment elle est résolue ou stockée.

Quoi qu’il en soit, félicitations pour ton travail. Comme nous réfléchissons à organiser des ateliers ici dans la même optique, et que je pars de rien, je cherche à savoir s’il existe des supports partagés pour l’explication ce genre de concepts ?

Bonjour @dsoulayrol

Oui, au fur et à mesure des cours on approfondit le sujet…

Le résultat est là, sous la forme d’une petite vidéo que j’ai réalisé.

Enjoy !

@ljf

J’avais déjà jeté un œil à https://portail.sans-nuage.fr/ et j’avais trouvé cela très bien ! Bravo !

Effectivement, un petit logiciel permettant de générer une telle page d’accueil serait tellement pratique…

à suivre…

Salut,

J’ai quand même l’impression que la gestion Firefox des favoris peut faire le
taff.

Lors de l’enregistrement du favori, s’assurer que l’on ouvre bien
l’éditeur du favori en vue de le corriger le cas échéant (pour écourter l’URL
par ex.).

On peut avoir préalablement défini une catégorie pour regrouper les favoris
d’intérêts.

Pour générer une page html, on peut exporter les favoris depuis le
gestionnaire de favoris.

P’tet qu’avec une modification ou deux, la page générée pourrait correspondre
à vos besoins.

Salut,

Oui, tu as raison dans le sens où l’on peut apprendre à maîtriser ces concepts mais ils ne sont pas toujours très accessibles, en tous cas pas pour les grands débutants… Le souci étant que chaque navigateur est différent et que l’on ne peut pas imposer, à ce genre de public, un navigateur on ne peut que les conseiller, ce que je fais bien sûr en leur vantant les qualités de Firefox.

Merci pour ton retour.