Comment proposer un montant libre?

Nous sommes plusieurs chatons à avoir opté pour une contribution libre, mais on nous pose souvent la question du montant souhaité, avez-vous une méthode de calcul à conseiller ? Chez infini pour les adhérents on propose directement un montant de cotisation conseillé (en invitant à donner plus ou moins selon ses moyens), pour les services libres on n’a qu’un bouton don sans commentaire… mais que répondre à quelqu’un qui dirait « je crée 99 pads par mois, combien vous dois-je » ?

Pour ma part j’aurais 3 types de réponses, mais elles ont toutes des inconvénients :

  • indiquer le prix d’un prestataire qui fournirait le même service, mais cette réponse pourrait être mal reçue (une personne passant par un chaton ne souhaite pas forcément qu’on se compare au monde extérieur)
  • indiquer combien les autres donnent, mais si les usages sont très variés on n’a pas forcément de valeur pertinente à présenter
  • indiquer combien ça coûte, mais ce n’est pas du tout facile à évaluer, sauf à présenter directement ses comptes

En tant qu’utilisateur, je me pose parfois la question. Par exemple j’utilise la passerelle telegram/matrix d’un chaton. Dans les faits je sais que mon utilisation ne coûte rien de plus à la structure, donc ça pourrait valoir 0€. Sur le site je n’ai pas trouvé d’informations concernant le financement de la structure, mais si j’en avais trouvé, est-ce que ma petite utilisation devrait provoquer un énorme financement de ma part ? Finalement dans mon cas je me suis aligné sur le tarif d’element.io ($5/mois, que j’ai arrondi à 5€), mais je ne sais pas si c’est ce que je conseillerais à une personne voulant évaluer sa contribution.

Mon propos est un peu confus, mais ma question est : comment conseillez-vous un montant à un·e utilisateur.rice? Comment faites vous vos calculs lorsque vous êtes utilisateur.rice?

2 Likes

Pour ma part, j’aime bien ce que fait FAIMaison, ils publient un coût de revient par service chaque mois : Transparency!

1 Like

Mon cas est un peu différent mais j’imagine que l’approche des tarifs reste valide dans le cadre de ta question alors je me permets d’ajouter mon grain de sel !

Je pratique le prix libre et pas la libre contribution : je ne propose (à ce jour) aucun service gratuit en accès libre, et je n’accepterais pas de fournir un de mes services actuels gratuitement (je pourrais accepter autre chose que de l’argent mais le cas ne s’est jamais présenté).

Pour les clients qui arriveraient via mon site j’y indique mes frais fixes et le temps de travail que ça me demande (outrageusement sous-estimé et pas attaché à un tarif horaire donc ça vaut ce que ça vaut… Je le vois plutôt comme un rappel du fait que oui c’est aussi du taf et pas juste de la magie). En gros j’indique le bénéfice net théorique que je ferais si les 20To de stockage de mon serveur étaient tous loués. C’est très abstrait pour beaucoup de gens je pense, et ça omet plusieurs contraintes techniques comme l’espace des backups locales qui n’est pas exploitable, etc… mais ça donne au moins une idée. À noter que j’ai rédigé ça au début de mon activité, je ne proposais alors que du nextcloud donc assez orienté stockage, avec l’hébergement web mutu aujourd’hui ça serait encore autre chose. :sweat_smile:

À l’heure actuelle aucun des clients que j’ai n’a proposé spontanément un tarif pour les services demandés. On m’a toujours demandé de fournir une somme indicative. Du coup l’approche que j’ai adoptée est de donner une fourchette de 4 tarifs:

  • minimum (en dessous c’est non ou alors on négocie, pour moi tarif libre ne veut pas dire gratuit ni à perte)
  • correct (la somme que j’estimerais donner pour tel service si je le demandais ailleurs)
  • généreux (pour inciter à donner plus si possible)
  • maximum (au delà c’est non: je ne suis pas un voleur et vous n’êtes pas un pigeon)

Les sommes effectives dépendent des services, je me base principalement sur mon estimation personnelle du tarif correct et j’en déduis les autres. Grossièrement le minimum est souvent « correct/2 » et le maximum « correct*4 ». Mes clients choisissent majoritairement le tarif correct, quelques-uns le généreux, donc je me dis que ça a l’air d’être une approche valide !

1 Like

De mon côté je pratique aussi le « prix libre et conscient » depuis un petit paquet d’année pour différente activité pro (hébergement, formation sur l’autonomie solaire, sculpture de ballon…) j’ai récemment publié un article sur ma façon de procéder, si ça peut éclairer : Ma pratique du prix libre et conscient – David Mercereau

1 Like

Hello,

Au Cloud Girofle on pratique le prix libre également. On a une page qui résume simplement les choses : Nous soutenir – Le Cloud Girofle.

Globalement, on fonctionne comme ça :

  • on est transparent⋅es sur combien ça coûte de faire tourner l’asso (l’asso hein, pas un service en particulier, voir plus bas) ; quels sont nos coûts fixes, mais aussi vers quoi on a envie de tendre. On appelle ça notre structure de coûts. On est aussi transparents sur la fourchette des contributions (contribution basse/haute et médiane, en essayant de séparer les types d’utilisateur⋅ices – petit collectif informel, petite asso, asso avec salarié⋅es, TPE, PME, et un peu en fonction de l’usage mais c’est rarement déterminant).
  • on engage un dialogue avec les hébergé⋅es sur leur contribution, pour leur donner les clés pour choisir une contribution. Tous les ans on reprend contact avec elleux pour reconduire/faire évoluer cette contribution.
  • on ne propose pas de coût par unité de service (instance NC, gigo utilisé, nombre d’utilisateur⋅ices) ; souvent on a l’impression que c’est complètement artificiel.

Quand on nous demande des précisions sur combien ça nous coûte d’héberger un service en particulier, on répond plus ou moins ça :

On touche une des raisons d’être du prix libre, qui est qu’on ne veut pas imposer un tarif qui serait arbitraire. Ainsi, autant on connaît très bien combien ça nous coûte, autant on arrive rapidement à des absurdités si on veut savoir combien nous coûte un utilisateur⋅ice, etc.

C’est comme se poser la question de combien tu coûtes en chauffage à ton employeur : ça peut dépendre de quelles pièces tu occupes, mais aussi de à quelle température tu mets le chauffage, et puis des fois j’imagine vous êtes plusieurs dans la même pièce, mais elle n’est pas chauffée deux fois alors comment répartir les coûts : est-ce qu’on fait moitié-moitié on prend le plus frileux, etc. Au final, la question importante n’est pas de savoir combien chacun⋅e consomme de chauffage et combien il faut lui faire payer, mais que la maison soit chauffée.

Au Cloud Girofle c’est un peu la même chose, vous donner un prix serait arbitraire. Voilà, je sais que ce n’est pas forcément la réponse que tu attendais, j’espère que ça éclaire un peu notre démarche de prix libre.

Du coup, pour nous, la notion de « travailler à perte » n’a pas trop de sens pour un service donné. Si une utilisateur décide de nous donner un million (d’euros, de roubles ou d’heures de travail gratuites), alors on est ok pour fournir le service pour rien du tout à tous les autres.

Au fond, j’ai l’impression que la question qui se pose est pourquoi proposer du prix libre ? Je sais pas si on a une réponse définitive de notre côté, mais au moins pour les raisons suivantes :

  • on considère que le prix monétaire ne devrait pas être un obstacle dans l’adoption des outils libes
  • on considère que c’est aux personnes/structures qui en ont les moyens de financer cette transition.
  • on est intéressé⋅es par la viabilité de l’asso, et pas par la rentabilité individuelle de chaque hébergé⋅e. Du coup c’est un équilibre dynamique : si on perd un utilisateur⋅ice qui contribue beaucoup, le modèle en entier est requestionné, et on en discute collectivement au sein d’une assemblée générale, et/ou en ligne.

On est aussi très curieux⋅es de découvrir les modèles de prix libre appliqués par les autres chatons, on a hâte de vous lire :slight_smile: :cat2: !

2 Likes

Hello,

Merci pour ta question.

Chez Numéricloud (Nextcloud), les utilisateurs paient en fonction de leur espace stockage :

  • 100Mo gratutit
  • 3Go Prix Libre à partir de 5€ttc l’année (et plus si possible)
  • 30Go c’est 60€ttc l’année
  • 100Go c’est 120€ttc l’année

Après pour les dossiers de groupe on facture en plus les utilisateurs et idem pour l’option Collabora. A cela s’ajoute un tarif préférentiel pour les associations et entreprises de l’ESS.

C’est que la question est loin d’être simple, et autant te dire que le noyau dur de l’équipe ne vit pas grâce à cette activité…pour cela il faudrait qu’on ait plus d’utilisateurs payant…

J’espère t’avoir un peu aidé !

Bonne journée à toutes et tous.

Marie
Equipe Numéricloud