De quoi faire plier quelques chefs d'états non?

Cette puissance financière a de quoi faire plier tout un tas de politiciens voire quelques chefs d’états non ?

Brrr, ça fait froid dans le dos !

1 Like

Froid dans le dos, c’est le mot ! :sweat_smile:

Certes, mais c’est la capitalisation boursière, c’est à dire que la valeur de la confiance accordée par les porteurs.

Ces sociétés ne pourraient pas liquider toutes leurs actions rapidement, d’une part parce que si elles commençaient à le faire, la valeur dégringolerait très vite, et, une autre s’empressera de les racheter pendant que c’est en bas…

C’est bien différent de l’actif.

Et je n’en dirai pas plus, pour pas écrire de bêtises, je ne maîtrise pas le sujet.

Par contre, le nombre d’employés par exemple permet d’avoir une forte influence, c’est indéniable.

Toutafé.

Également, mais pas tout le temps. Alphabet|Google n’affiche que 100000 salarié·es au US. À la louche, un dixième du seul ministère de l’éducation en France.
Rajoutons un autre indicateur → la rémunération médiane des employé·es.

Pour bien comprendre la place de Amazon et d’Apple, il faut observer leurs bilans des années précédentes. La rémunération médiane des employé·es de ces deux entreprises était équivalente de celle de Facebook ou Alphabet. Mais c’est encore une autre histoire de comprendre pourquoi cela a changé. :smile_cat: