Feuille de route 2019

#1

Bonjour à tou⋅tes,
Cela fait maintenant 2 mois que je suis le collectif et essaie de l’animer. Cela m’a permis de découvrir ses modes de fonctionnement, les différents outils mis à disposition, les types de services proposés, les discussions ayant eu lieu depuis 2 ans et demi (sympa la lecture des archives de la ML :wink: ) et les attentes des un⋅es et des autres. Je vous avais annoncé à mon arrivée un rapport d’étonnement, j’ai finalement choisi de plutôt vous proposer une feuille de route (plus constructif selon moi). Les propositions suivantes ne tiennent pas lieu d’engagements fermes : il s’agit d’une feuille de route indicative des actions qui pourront être mises en place par l’équipe de Framasoft (pyg et moi-même), assistée par les membres volontaires du collectif, entre mai 2019 et octobre 2019.

Gouvernance

1. Aider à définir plus clairement les règles de gouvernance du collectif
→ collecter les requêtes / souhaits au travers de la révision collective
→ demander à ceux⋅elles qui le souhaitent d’écrire un document explicitant la gouvernance souhaitée indiquant notamment de façon précise qui s’occupe de quoi (gouvernance souhaitée ≠ gouvernance idéale)
→ faire voter les membres pour ces propositions

Mode de scrutin à définir :

→ adopter la proposition, la rendre publique et l’appliquer

2. Continuer l’organisation de réunions virtuelles mensuelles
→ planifier ces réunions plus en amont (genre pour les 3/6 mois à venir)
→ prévoir systématiquement une prise de note et la rédaction d’un compte-rendu

3. Instaurer une rencontre annuelle
→CHATONS Camp de 2-3 jours dédié ?
→à l’occasion d’un évènement libriste

Facilitation

1. Mise en place d’une “révision collective” (sur le principe de la “révision coopérative”)
→ 1 fois par an minimum, chaque chaton devra remplir un formulaire qui permettra de signifier son niveau de cohérence avec la charte et de communiquer des informations sur son évolution. Les résultats seront historisés afin de donner une vue d’ensemble de l’évolution.
→ Objectif : tout en restant sur du déclaratif, cela nous permettra d’avoir une sorte de “tableau de bord” de la situation des chatons (individuellement et collectivement). Par exemple, ceux qui n’ont toujours pas mis en place de CGU depuis 1 ou x ans. Et de repérer les chatons “disparus” (ceux qui, malgré plusieurs relances, ne donnent plus de nouvelles)
→ Cette première révision collective sera lancée le 29 avril prochain

2. Simplifier et revoir la procédure pour candidater
→ s’interroger sur la procédure actuelle
→ s’interroger sur les modalités de validation / non-validation des candidatures

3. (re)Définir les types d’infos diffusées sur le forum / la liste de diffusion
→ inviter fortement tous les membres à s’inscrire sur le forum, qui deviendrait l’outil principal de discussion du collectif
→diffuser sur le wiki de la documentation sur les fonctionnalités du forum pour permettre à ceu⋅elles souhaitant continuer à utiliser le mail de pouvoir alimenter le forum
→ repenser les catégories du forum pour qu’on s’y retrouve mieux

4. Mettre à jour la Charte
→mettre à jour la charte en version mineure intégrant les micro-modifications déjà proposées (version 1.1)
→définir collectivement des “points rigides” et des “points souples” concernant les éventuels manquements à la charte. Les “points rigides” sont ceux sur lequel on veut retravailler collectivement la charte pour une v2 ou version majeure (par exemple : « obligation d’avoir des CGU »). Les « points souples » sont ceux sur lesquels on sait qu’il faudrait faire mieux, mais qu’il est trop compliqué (pour le moment en tout cas) de fixer une règle stricte. Par exemple les critères autour du « modèle économique », ou les conditions du type « il faut être hébergé chez un hébergeur éthique » (qui définit “éthique” ? qui évalue ? etc.).

Site web

→ refonte de la page d’accueil : meilleure UX, graphisme plus attractif, etc.
→ refonte de l’interface de recherche
→ repenser la structuration des contenus sur les fiches / notices de chaque chaton
→ ajouter une page web outils explicitant ceux à disposition et leur usage
→ modifier le formulaire de contact pour qu’il n’envoie pas sur chatons-site@framalistes.org

Communication

→ suppression de la liste chatons-communication@framalistes.org qui n’est pas utilisée
→ animation des comptes médias sociaux ChatonsOrg : lister les bonnes pratiques
→ centraliser les supports de communication sur Git et mettre à jour le wiki en conséquence
→ wiki : mettre à jour la liste des comptes médias sociaux des membres
→ wiki : mettre à jour la revue de presse
→ wiki : mettre à jour la liste des interventions
→ créer un diaporama générique de présentation du projet Chaton
→ inciter à la réalisation de CHAPÉROS

Vous pouvez bien sûr commenter cette feuille de route, mais il serait judicieux de ne pas échanger sur le fond en réponse à cette publication. Je vous propose de créer un nouveau sujet sur le forum pour chaque thématique, histoire que tout le monde s’y retrouve. Donc, si vous souhaitez échanger sur un aspect particulier de cette feuille de route, merci de créer un nouveau sujet en citant la partie sur laquelle vous souhaitez intervenir.

Merci pour votre attention !

5 Likes
#2

Bonjour Angie,

Pour commencer je trouve bien que pour une fois on ne parle pas d’outils, ça chagrinera probablement les personnes qui tiennent aux traditions. Concernant la gouvernance, je ne suis pas certain qu’on puisse tout décider en une seule fois (il faudrait qu’on se mette d’abord d’accord sur l’objet de la discussion, par exemple label/pas label, une/deux structures). Je ne suis pas fan non-plus d’envisager un scrutin avant de savoir ce que donnera la discussion, peut-être qu’on s’en sortira par consensus (je suis probablement excessivement optimiste).
Enfin je pense qu’il faudrait fixer dès maintenant une date butoir pour désigner qui reprendra le pilotage après framasoft, histoire qu’on prenne tous conscience qu’on ne peut plus se permettre de ne pas avancer puisqu’il y aurait toujours framasoft pour gérer.

Et merci pour ce travail !

#3

Effectivement. J’avoue être un peu dubitatif aussi. Cependant avec Angie, on se disait qu’il fallait à minima récolter les avis de chacun⋅e, et les mettre au débat. Parce que là, les propositions sont perdues (ou répétées) sur la liste, et on y voit pas clair du tout.
Bref, je le redis, ce ne sont pas ici des engagements fermes de notre part. Il s’agit de la route que l’on veut suivre. Si on se dit qu’il faut 6 mois (ou 6 ans :stuck_out_tongue: ) de plus pour y arriver, ben c’est au collectif qu’il reviendra d’en décider. Nous, on voulait marquer le coup et dire : “il y a discussions (parfois vives et c’est normal, voir tant mieux), et notre job va être d’essayer de faciliter cela.”.

+1
Nous, on a dit qu’on se donnait 6 mois (en gros mai à octobre compris). Donc je dirai qu’une date butoir pourrait être début septembre, soit 2 mois avant la passation (et surtout 4 mois après le début du travail, parce que certaines choses vont nous prendre du temps, y compris pendant l’été).

Qu’en dites-vous ?

#4

Je trouve que la feuille de route tient la route, et j’espère que l’on arrivera à aborder tous ces sujets malgré les contraintes de chacun. Merci !

#5

Bonjour,

J’espère que n’étant plus CHATONS que par l’esprit, ma proposition liée à la gouvernance du collectif ne portera pas grief, étant quelque peu éloignée du girond initial.

PROPOSITION DE GOUVERNANCE (1er jet)

1°) Fonctionnement général
Je propose de mettre en place une structure dirigée, parallèle à celle qui est actuellement en usage. Cette structure serait dotée d’une gouvernance via un conseil d’administration (CA). Le CA serait composé de quelques personnes qui ont la volonté et la disponibilité pour faire avancer les choses. En matriciel, des bureaux pourraient être créés pour prendre en charge des fonctions spécifiques (ex : un bureau accueil pour accueillir et prendre en charge les nouveaux venus, un bureau technique pour accompagner les nouveaux CHATONS dans la construction de leur CHATONS, un bureau juridique pour tenter de répondre aux aspects règlementaires, …). A la tête des bureaux, si possible une, deux ou trois personnes pour accompagner les CHATONS.

2°) Le CA et les Bureaux
Les administrateurs (CA + BUREAUX) seraient désignés sur volontariat ou appétence pour une période d’un an renouvelable par exemple. Ils peuvent se faire remplacer au besoin. Sauf durant la période d’initialisation de la structure, le CA fonctionne selon les bases de la démocratie participative, c’est-à-dire qu’il met en place la stratégie que les CHATONS de la structure souhaitent voir appliquer. En cas d’absence de stratégie générale, le CA défini une stratégie qu’il soumet aux CHATONS de la structure pour décision. En outre, le CA a la possibilité d’exclure temporairement ou définitivement de la structure un CHATONS qui ne respecterait pas les règles élémentaires de bienséance.

3°) Les CHATONS
a) Les nouveaux CHATONS
Les CHATONS intègre le collectif selon le mode prédéfini. Les CHATONS qui souhaitent participer à la sélection des postulants peuvent émettre un avis sur les nouvelles candidatures. Si le CHATON répond à toutes les contraintes de la charte, il est adopté. Si son CHATONS présente un delta, il peut être tutorisé s’il le souhaite jusqu’à l’adoption, étant entendu que c’est bien lui qui effectue les aménagements nécessaires. S’il refuse le tutorat, il peut soit annuler sa candidature soit la représenter ultérieurement. Une fois accepté, le CHATONS choisi sa structure d’accueil et il est libre d’en changer à son grès tant qu’il respecte les contraintes d’adoption liées à la structure.
b) Les CHATONS existants
Pour intégrer la structure dirigée, les CHATONS devront montrer pattes blanches vis-à-vis de la charte et du règlement. En effet, il y a eut par le passé quelques CHATONS qui bien que ne respectant pas toutes les contraintes, ont néanmoins été cooptés. De la même façon que les nouveaux CHATONS, une fois admis, ils peuvent changer de structure comme ils le souhaitent.

4°) Droits et obligations
a) Droits
Le CHATONS a le droit d’afficher le label du collectif.
b) Obligations
Le CHATONS doit respecter la charte et le règlement commun. La participation à la gestion de la structure est facultative. En revanche le CHATONS doit publier annuellement ses résultats (nb de clients, nouveaux services, services abandonnés, …).

5°) Avantages/inconvénients
Les avantage de ce montage sont :

  • de récupérer ceux qui, CHATONS dans l’esprit, ont quitté les CHATONS pour des raisons contextuelles liées notamment à l’absence de gouvernance ou de propos conflictuels (de mémoire, on est deux dans ce cas).
  • d’apporter une issue possible - autre que la porte - pour ceux qui s’agacent dans une des structures. De fait, si un CHATONS ne se sent pas bien dans une structure, il peut migrer dans l’autre. Je pense qu’il faut vraiment éviter à tout prix de renvoyer chez eux des hébergeurs qui ont gouté au collectif et qui adhérent à ses valeurs.
  • de supprimer le mécontentement dû à ceux qui préfèrent l’autogestion par rapport à ceux qui apprécient la gestion dirigée. Chacun chatonne tranquillement dans sa structure en choisissant son nid.
  • de savoir vers qui se tourner pour gérer l’organisation des choses et valider la prise de décisions. Ça permet de fixer un cap et d’y mettre en regard des moyens . Ça permet aussi un suivi des actions pour éviter que les bonnes idées se délitent dans le temps. Ça permet enfin de recadrer en cas de débordement . C’est une couche organisationnelle à initier et il y du boulot.

Les inconvénients sont :

  • que cette proposition peut être vue comme une scission du mouvement au sein du collectif.
  • que cette scission peut se développer sur d’autres structures (CHATONS hébergeurs, CHATONS hébergés, CHATONS entrepreneurs, …)
  • que cette proposition peut engendrer des divergences d’intérêts entre les structures,
  • qu’elle peut développer une compétitivité entre les structures alors qu’elle devrait plutôt être complémentaire.

Au départ, je pense qu’il ne faudrait pas être trop nombreux pour définir le fonctionnement de la structure au risque de partir dans tous les sens. On défini les principes de fonctionnement, on les soumet à CHATONS fondateur pour information, et on rentre dans un processus d’amélioration continue avec ceux qui préfèreront notre nid. Sur les activités communes Inter-structures, comme l’adhésion par exemple, il me semble important de continuer à contribuer et de suivre les principes émis par CHATONS fondateur même si la procédure d’adoption peut largement être optimisée. Je pense qu’il faudrait déjà se focaliser sur le fonctionnement interne de la structure dirigée, puis regarder avec l’autre structure comment on peut fonctionner ensemble sur toutes les actions communes.

Cette proposition bouscule les ancrages. C’est un premier jet qui a vocation à être discuté et amendé en espérant pouvoir faire avancer les choses. J’espère que personne n’en prendra ombrage.

Librement.
Pbr18.

#6

Bonjour,
Merci pour cette proposition, qui a sans doute demandé pas mal de temps a être élaborée, ceci dit, pour moi la question a régler n’est pas sur la “technique” (les modalités et règles de gouvernance) mais philosophique :
Chatons est il plus une charte/label garantissant l’éthique d’un hébergement, ou un collectif (et comment participer a ce collectif sans que le temps a y passer soit problématique) ?

En caricaturant un peu et en me positionnant pour ma part sur la deuxième option, je dirais qu’il faut répondre à la question :
“Faut il sortir de l’entre-soi pour que le projet Chatons puisse servir a des non-initiés qui souhaitent aller vers plus de cohérence sur leurs outils ?”

#7

@mrflos
Chatons est il plus une charte/label garantissant l’éthique d’un hébergement, ou un collectif (et comment participer a ce collectif sans que le temps a y passer soit problématique) ?

@mrflos. Dans cette phrase, tu confonds le fonctionnement d’une structure et son activité.

En fait, rien n’empèche une activité de label d’être gérée via un fonctionnement « collectif » (ce terme est trop flou mais bon, on va dire que le pouvoir y est distribué) ou alors au contraire d’être géré de manière autocratique.

Après, je comprends bien que ce que tu veux signifier par ton utilisation du terme collectif, c’est l’importance pour le CHATONS d’avoir d’autres activités que celle d’estampiller des associations et des entreprises. D’autres activités comme de l’entraide et de l’essaimage.

Mais en fait, il n’y a même pas de débat, selon moi. En effet, pour comprendre, il suffit de :

  1. Reprendre l’histoire du CHATONS, ce collectif qui a été lancé pour que le succès de la campagne Dégooglisons Internet ne transforme pas Framasoft en un autre géant centralisateur d’Internet.

  2. Relire le premier et le deuxième article du Framablog traitant de ce projet.

  3. Et si ça ne suffit pas, relire le paragraphe S (pour solidaire) de la charte.

deuxième option, je dirais qu’il faut répondre à la question :
“Faut il sortir de l’entre-soi pour que le projet Chatons puisse servir a des non-initiés qui souhaitent aller vers plus de cohérence sur leurs outils ?”

Oui. D’où l’important du label CHATONS, qui permet à des non-initiés de s’y retrouver plus facilement dans le foisonnement d’offre de services internet.

#8

@nflqt Oui merci pour cette précision, j’ai trop simplifié, je ne souhaitais pas proposer un choix exclusif entre soit un label soit un collectif, mais appuyer sur la raison d’être des Chatons (l’entraide et l’essaimage en effet!) et la charte et la communication sont claires a ce sujet.

Je me rend compte que j’interprète sans doute mal l’intention de @Pbr18 qui parle ici plus de ses besoins de structuration de la gouvernance du collectif, et de la modération des propos, sans doute parce que les discussions par mailing liste renvoient plutôt a des envies de ne pas trop s’investir dans le collectif, faute de légitimité et de temps.

Je ne ressens pas le besoin de structuration, surtout que la proposition est de faire des essais avec des feuilles de route et des mandats tournants, mais en effet la question de comment valider ce fonctionnement et comment voter n’est pas encore tranchée.

Sur le coté dérapages verbaux et non maitrise des propos, je ressens le besoin de se mettre d’accord sur un code de bonne conduite, même si le collectif m’a semblé efficace dans sa gestion des débordements, autant être le plus précis possible sur le sujet, pour éviter de nouveau débordement.

Donc proposition de valider un code of conduct pour le collectif, et de décider prioritairement de comment on prend les décisions, et d’acter des orientations proposées par framasoft.

1 Like
#9

@mrflos je t’invite à lire la réponse de PYG du 16 avril sur la ML au sujet "[chatons] Débat sans fin" et qui à mon avis répond à tes questions.

19 avril 2019 17:14 “mrflos” forum@chatons.org a écrit:

#10

Oui, j’ai lu et même répondu (mrflos = florian) :

Comme d’habitude pas grand chose a ajouter au mail fleuve de Pyg, je suis bien en phase avec ses propos.

Ici je répondais plus sur la proposition de gouvernance évoquée par @Pbr18 , mais tout est lié :wink:

#11

Merci @Pbr18 pour ce beau 1er jet. J’ai juste un truc qui me chatouille à la lecture :

C’est pas un pléonasme ? ça serait quoi une démocratie ou on ne participe pas ? (atelier de désintox)
ça fait partie des beau mot de notre chère langue de bois institutionnel nous rabâche les oreilles…

Merci encore pour ton boulot !