Kubeapps pour installer et servir des applis facilement

#1

Hello, merci pour ce que vous faites ! signé : un dégooglisé à 70%, mais 100% grâce à vous !

Est-ce que quelqu’un dans le monde des Chatons a exploré http://kubeapps.com comme outil pour permettre l’installation facile d’outils collaboratifs en ligne (des plus classiques aux plus uniques) ? Le code est là : https://github.com/kubeapps/kubeapps

Ça combine docker + kubernetes (donc apparmor, niveau sécurité ça devrait aller) et une fois qu’un chart helm est écrit, c’est packagé une bonne fois pour toute. J’ai installé kubeapps sur ma machine (c’est hyper facile - faire les bons choix pour kubernetes est un peu plus exigeant). Ensuite, il suffit d’un clic pour installer, et éventuellement de compléter le fichier de configuration qui est affiché sur l’interface.

J’ai aussi essayé de voir si du côté de Yunohost ça leur parle mais pas encore de réponse https:// forum. yunohost . org/t/kubeapps-did-someone-investigate-this-option/10771

Je compte me pencher en détail pour voir si ça me permettrait de servir facilement des applis, mais je ne suis pas très expérimenté. Est-ce que quelqu’un·e a déjà essayé et a un avis ? Est-ce que ça intéresserait du monde de s’y pencher ?

#2

je m’intéresse bcp en ce moment aux techno Kubernetes et Docker …
Pierre (indie host ) et Neil (42l) m’ont un peu eclairé sur ces nouvelles technos et convaincu aussi … du saut technologique qui se joue.

C’est juste énorme , mais … il y a un mais ! c’est à fonds du Google dessous ?
non ?
Et ca … pas glop.

D’ailleurs pour monter un “k8s bare-metal” (ouchhh) je suis preneur de tutos !
(je couplerai ce truc à Ceph, donc je suis très content, vu notre matos à ilinux … !)

1 Like
#3

C’est cool d’avoir une réponse @ledufakademy !

Je ne suis pas du tout du sérail et je joue avec des technos que je ne maîtrise pas donc je n’ai pas les réponses aux questions que je provoque.

C’est des technologies que les gros utilisent, c’est vrai, mais ce n’est pas parce qu’android est basé sur linux qu’il faudrait qu’on se force à redévelopper un os (même si ça biaise certaines décisions prises dans les architectures).

C’est plus sous la licence MIT que sous l’AGPL, mais en même temps, ça fait tourner des fermes de serveurs… on préfère les fermes à taille humaine ici, mais plus on aura la capacité de répondre vite à de la demande, mieux on sera capable de libérer de gros groupes de gens des gafams, genre des travailleurs d’entreprises.

Pour installer kubernetes, perso j’ai installé minikube parce que je ne suis pas déjà en prod https://kubernetes.io/docs/tasks/tools/install-minikube/

Sinon il y a d’autres tutos comme celui-ci (pas testé) :

#4

merci à toi je vais de ce pas lire.

mais surtout, quelques questions que vous devez vous poser vous les jeunes :
quel avenir numérique voulez vous pour votre avenir … dans le reel mais aussi le virtuel ?
quelle indépendance , quelle implication, quelle transparence ?

1 Like
#5

Cette question me parle beaucoup : je ne veux être dépendant ni de google ni des dogmes.

Une techno comme kubernetes, c’est vrai que c’est complexe mais puisqu’on peut se l’approprier, approprions-nous la, apprenons-la, sachons la déconstruire et la reconstruire. Et choisissons ensuite de manière éclairée ce qui est le plus adapté. Et pour le moment je prèfere un docker-compose à une demie-journée de galère pour à la fin ne jamais réussir à reproduire l’install qu’un allié a fait sur sa centOS-très-opinionée.

Et en réduisant le temps passé aux installs, bosser sur la réduction du poids et de la consommation des applis pour pouvoir les faire tourner sur des raspberrys parce qu’il arrivera un moment où lâcher une appli qui crame 4gigas de mémoire sur encore un vps chez ovh ne sera plus possible.

1 Like
#6

et ça cela,ne te gêne pas ?

curl -s https://packages.cloud.google.com/apt/doc/apt-key.gpg | sudo apt-key add -

#7

argument solide, yep.
c’est ce que j’aime avec les conteneurs.
lxc ici …

#8

Salut @jibe-b wouhouw du Kubernetes chez les CHATONS :partying_face: :partying_face: :partying_face: :partying_face: :partying_face:

On avait joué un peu avec kubeapps chez IndieHost il y a quelques temps, je n’ai pas suivi depuis les avancées… Le problème pour nous, il me semble que c’est toujours le cas, c’est que ca ne marche que avec Helm, or on n’utilise plus helm.

#9

Arf, s’il y a des raisons de ne pas utiliser helm ça complique les choses. Quelles sont les raisons de ne pas utiliser helm ? (je n’ai aucun avis qualifié sur la question)

#10

Bien sûr que ça me gêne. Ça me fait dire qu’on (et je m’inclue dedans) n’est pas encore assez puissants pour servir nous mêmes le code source. S’il était sur un répo autre google, ça serait la clef d’un autre fournisseur qui serait utilisée.

En se compliquant un petit peu la vie, il y a moyen de trouver via le moteur de recherche qui commence par un G un autre serveur de packages https://packages.ubuntu.com/search?searchon=sourcenames&keywords=kubernetes

#11

On travaille sur ça https://libresh.test.indie.host/
(Enfin le dernier commit remonte à des mois, mais on recule pas :slight_smile: ).

Essaye de tout lire et pose tes questions on te réponds :slight_smile:

Le Tl;Dr cest quon pense que l’avenir est Operator. Helm, cest un peu comme ansible, la promesse est de pouvoir partager du code, la réalité, cest que tu dois forker, parce que cest pas comme tu veux.

#12

plus je tourne et retourne la problématique de ma nouvelle infra. pour notre chatons … plus je reviens sur un truc à la kubernetes … c’est rageant.
Si proxmox proposait une gestion réseau à la docker/kubernetes il serait complet.
le souci du baremetal dans mon cas c’est le fait que je vais devoir travailler en shared nothing : chaque noeud du cluster devra pouvoir être enlevé à souhait , remplacé . ce que permet proxmox avec ceph et corosync .
cela me pose un souci de conception, car je n 'aurai pas de machines dédiées pour le cluster CEPH, mais devrait avoir l’infra sur ces mêmes noeuds.
Par contre niveau hardware réseau cela va énormément simplifié la chose !réseau

#13

Si vous avez les moyens et que vous n’avez qu’une infra bare metal pour l’instant, je te conseille de regarder du coté d’Openstack afin de mettre en place un cloud privé.

Kubernetes est un orchestrateur intéressant mais à mon sens il est incomplet sans une infrastructure virtualisée sur laquelle le faire tourner.