Parution des résultats de l'étude "La place du numérique dans le projet associatif en 2022"

L’étude de Recherches & Solidarités vient d’être publiée : Etude - La place du numérique dans le projet associatif en 2022 | Solidatech

Je vous partage 2 éléments :

S’agissant des logiciels libres, parmi ceux qui n’ont toujours pas été convaincus par ces outils, 15% des répondants pourraient l’être à condition d’être accompagnés, y compris dans les secteurs comme l’environnement et l’éducation populaire dans lesquels le libre est plus particulièrement développé.

Voilà un point qui conforte le fait que le site Emancip’Asso sera une vraie aide pour les associations qui cherchent un accompagnement.

Près d’un quart (24%) n’en voit pas l’utilité ou considère qu’ils ne correspondent pas à leurs besoins. Ce chiffre illustre peut-être une méconnaissance ou une peur des difficultés techniques associées : auto-hébergement des solutions, souscription à des contrats de maintenance ou accès à un support communautaire.

Je me dis qu’on a encore un grand travail de sensibilisation et de promotion à faire auprès de ces associations pour leur prouver que le libre est une solution valable.

Ben, tu crois pas si bien dire. Tu viens juste là présentement de faire la promotion de solidatech – techsoup. C’est à dire les chevals de troie des gafams. Nous en avons parlé au camp chatons avec notamment @flo2marsnet .

Je trouve que tu exagères un peu, d’autant plus qu’on sait toi et moi que je ne porte pas du tout Solidatech dans mon cœur. Je déplore vivement que les seules études existantes portant sur l’usage du numérique du monde associatif soient portées par les « chevaux de troie des GAFAM ». Il est bien évidemment que j’aimerai que ce soit d’autres structures (à ma connaissance il n’existe aucun labo de recherche qui se préoccupe de l’usage numérique des associations) qui s’en chargent.

Je pense cependant qu’il serait vraiment problématique qu’en tant qu’acteur⋅ice du numérique nous n’ayons pas connaissance des données recensées par cette étude. D’où le fait que pour moi, il vaut la peine de la partager.

Bonsoir à toutes et à tous,

Lorsque j’ai introduit le Libre dans mon asso, je leur ai dit : c’est moins bien, plus cher et parfois plus compliqué, néanmoins :

  • c’est plus « éthique », un Gimp vaut mieux qu’un Photoshop piraté…,
  • c’est plus respectueux de notre vie privée,
  • c’est partageable, on en fait profiter à toutes et tous…,
  • c’est Libre et la Liberté a un prix…,
  • ce n’est pas hors la loi, contrairement au site de notre commune qui sonde la population avec du GoogleForm sans aucun avertissement…,
  • c’est tellement plus proche des valeurs d’une asso. comme la nôtre,
    etc…
    et le CA a dit « Banco » : on y va et en plus on communiquera sur ces points !

On prépare actuellement une journée où l’on invitera les assos locales pour leur « montrer », voire les aider s’ils sont dans une démarche volontaire. L’idée de « Laboratoire » me plaît bien aussi et…j’y travaille…

Il est clair que si on demande, de but en blanc, à une asso. si elle veut moins bien, plus cher et plus compliqué (je simplifie volontairement…) la réponse sera non n’est-ce pas ? Ils ne savent pas, ou ne comprennent pas, de quoi on parle…et pourtant, je sais qu’au final on peut faire mieux, souvent plus simple et moins cher mais cela prend du temps, beaucoup de temps à expliquer et à mettre en œuvre…

Enfin, j’ai aussi ma petite crainte tout comme @stephane : que le Libre soit phagocyté par des organisations « opaques » sous couvert de vendre le Bien au prix du Mal…

A suivre…

Notre asso. :

  • Une MJC avec une quarantaine d’activités (dont une radio FM) pour près de 500 adhérents
  • 90% des postes de travail sous GNU/Linux
  • Une instance Nextcloud dédiée de 500Go hébergée par un CHATONS
  • Une gestion de l’asso. et de ses adhérents sous LibreOffice Base en mode client/serveur
  • Plus d’utilisation de services Google ou Souncloud
  • Reste FB, Insta.et 2 ou 3 bricoles à se séparer…c’est notre prochain défi…
1 Like

Je ne pense pas exagérer. Mais je conçois , à la lecture de ce que tu as répondu , que tu ais pu te sentir blessé par mes propos. Mes 2cts d’excuse. Ce n’était pas mon intention (de te blesser :). Ceci étant dit, tu aurais pu indiquer ce contexte dans ton post.

Je vais te paraître prétentieux, mais il n’y a rien de nouveau dans les observations de cette enquête. Il y a des tas de gens et d’organisation qui ont fait les mêmes. Mais il y a plus de dix ans. Donc c’est plutôt une bonne nouvelle que framasoft s’intéresse à ce public plutôt que de refuser d’observer les usages. Et de les stigmatiser parce que c’est plus facile ou par entre-soi social.

Euh, je pense que tu affirmes des choses sans avoir vérifié. Et je trouve que tu exagères beaucoup. J’ai déjà entendu ce genre de discours. Tu devrais faire attention à sa portée.