Projet de chaton autour de Agorakit

#1

Bonjour,

Je découvre que le projet chatons est bien plus large que de l’hébergement disons classique, super! J’aimerais avec le projet Agorakit en faire partie : https://agorakit.org

J’ai complètement développé en open source ce projet depuis 5 ans, une instance est disponible à prix libre sur app.agorakit.org (je me tâte encore sur comment proposer un service dédié payant, la page service est un énième essai, qui va encore changer, je proposerai sans doute des instances privées sur devis, en fonction de la demande des personnes et de leur moyens, style prix libre mais avec un minimum).

Sur l’instance partagée il y a déjà des centaines de groupes actifs et des milliers d’utilisateurs. Certes, il y a du contenu de test mais beaucoup de groupes utilisent activement agorakit au quotidien.

Faire partie des chatons serait la suite logique, et une manière de rencontrer des nouvelles têtes :slight_smile:

(pour info, ce discourse aurait pu être une instance agorakit, chaque chaton aurait son groupe + des groupes d’accueil et de coordination, avec agenda partagés, fichiers partagés, une carte reprenant tous les acteurs, des discussions avec passerelle mail, etc…)

Je suis à votre disposition pour toute question et serait intéressé de savoir comment procéder ensuite.

Philippe Jadin

2 Likes
#2

Petit up, que dois-je faire pour évaluer la possibilité de rejoindre les chatons?

Merci déjà!

1 Like
#3

Hello!

Le détail pour rejoindre le collectif est décris ici : https://chatons.org/fr/rejoindre-le-collectif

Il faut surtout vérifier que tu as bien la maitrise de ton serveur (plutôt serveur dédié que machine cloud, idéalement auto-hébergement) et des services associés : mails, backups, etc.

1 Like
#4

@philippe_agorakit. Tu as du remarqué les quelques autres chatons dont le service d’hébergement est centré autour du développement de leur logiciel. Voici le déroulé de leur intégration dans le collectif : Algoo et Sleto. Peut-être que ça te donnera une idée de ce qui t’attend. ^^

#5

Merci pour les infos je vais donc creuser tout cela. Avec déjà un premier potentiel problème c’est que je suis sur un hébergement partagé* (alwaysdata.com, des français) et que je ne compte pas changer pour l’install app.agorakit.org, par contre peut être proposer une deuxième installation chatons.agorakit.org autohébergée chez moi sur Raspberry, mais avec la fiabilité et la connexion qui va avec… ou alors, hébergé chez un autre chaton?

Il y aurait dans ce cas de chatons hébergeurs et des chatons développeurs. Je ne me voit pas du tout comme hébergeur, c’est un métier et il faut le faire bien. LE dilemme :slight_smile:

(*) cela dit, sauf si on a le hardware chez soi, celui qui a un accès physique à la machine peut toujours accéder aux données qui sont dessus, enfin ça vous le savez déjà.

#6

C’est pas faux, ce n’est pas vrai non plus. Le collectif n’insiste pas sur la compétence de l’hébergeur ou sur la qualité de service, mais sur l’éthique, soit l’usage des logiciels libres.

La compétence ou le professionnalisme ont été trop souvent les mauvais prétextes pour persister dans le logiciel privateur. On voit le genre ? « Faire du Libre ? Très peu pour moi, je suis un vrai informaticien ! » (À ça, je réponds que je n’ai aucun doute sur le fait que le Dr. Mengele ait été un médecin très compétent… ^^)

On peut trouver de bonnes excuses à un adminsys incompétent. Il n’y en a aucune pour un adminsys inconscient.

En bref, on peut rentrer dans le collectif CHATONS même avec un auto-hébergement à base de bouts de ficelles.

Ceci étant dit, si tu tiens en plus à avoir une certaine qualité de service (ne serait-ce que pour promouvoir ton logiciel !!! ^^), il reste effectivement possible de prendre un serveur virtuel (ou dédié) chez un chaton qui en propose ou même chez un FAI de la Fédération FDN.

Le H de CHATONS signifiant hébergeur, il ne me semble pas indiqué d’intégrer des structures de développement de logiciels libres, aussi sympathique soient-elles, à moins qu’elles présentent également une offre d’hébergement.

Par contre, il est parfaitement envisageable de constituer un autre collectif dédié aux organisations de développement. Une structure à la fois hébergeuse et développeuse, aurait la possibilité d’adhérer aux deux.

#7

Bonjour Philippe

Je ne connaissais pas ton application et te souhaite la bienvenue parmi nous.

J’ai été jeté un coup d’œil sur Agorakit et je le trouve sympa. Je l’ai donc installé sur une de mes VMs afin de le tester. Voici l’adresse pour les intéressés : https://agora.lesamarien.fr

Je précise quand même que c’est pour le moment une VM de test dédiée à Agorakit.

Philippe, j’aurais sûrement des infos à te demander et sûrement des suggestions à te proposer comme par exemple ajouter des catégories afin de classer les groupes pour s’y retrouver plus facilement.

Librement Votre
JM

1 Like
#8

Merci à tout le monde pour les réponses.
Je pense que pour l’instant je ne vais pas rejoindre le collectif.

J’ai déjà été responsable de serveurs avec accès root, et je n’ai plus envie de faire cela pour tout dire. C’était à chaque fois le deuxième jour que j’étais en vacances que tout le serveur web plantait (ou un service genre les mails) et que je devais intervenir. Et moralement je ne pourrais pas ne pas intervenir afin que les utilisateurs aient un bon uptime.

Je comprends que la portée du collectif chaton est l’hébergement, j’aurais du mieux me renseigner :slight_smile:

Par contre un collectif de développeurs, je suis preneur !

4 Likes