Quelle limite pour un particulier sur le nombre de destinataire?

#1

Salut à toutes et tous :slight_smile:

Ce n’est pas complètement une question d’infra mail, mais je ne vois qu’ici pour la réponse à une question de ce genre.

À défaut de gérer soi-même ses mails, comme certains chatons le font, quand un particulier veut faire un envoi en nombre à plein de ses correspondants, à partir de quand son usage va être considéré comme problématique ?

J’ai eu la blague avec le chef de chœur d’une chorale, qui envoyait régulièrement les partitions à ses 40 choristes, et probablement d’autres du même genre à d’autres groupes qu’il gérait… Jusqu’au moment où ses messages arrivaient en spam chez la plupart des gens. Son fournisseur avait jugé qu’il avait le profil d’un spammeur, bien que tous ses envois aient été légitimes.

Bon, il aurait dû utiliser une liste de diffusion pour ça, mais c’est quand même courant. Et du coup, si quelqu’un a un envoi en nombre à faire, en passant par un acteur classique du mail (orange, free, microsoft, mais aussi des gens comme gandi ou ovh), qu’est-ce qu’on peut conseiller comme limite ? Au pifomètre j’aurais dit “pas plus de 30 personnes par heure”, mais c’est peut-être déjà trop, ou au contraire on peut faire “jusqu’à 100 contacts, mais pas plus d’une fois par jour”… en fait, je n’en sais rien !

Accessoirement ça me permettra aussi d’avoir une limite à transmettre pour les bonnes pratiques… Comme ce chef de chœur, quand on a discuté, ça m’a semblé évident qu’il aurait du utiliser une autre solution, mais ça aurait été aussi plus simple si j’avais pu lui dire “si tu dois envoyer à plus de X personne dans le lap de temps Y, alors fait autrement”.

Cette partie de la question n’est pas trop “chatons”, vu que je parle des limites chez des pas-chatons, mais vous avez peut-être une idée et cela fait partie, pour moi, des informations à passer aux usagers pour un meilleur usage de l’informatique (donc dans une logique chatons quand même).

De même dans vos propres infra : à partir de quel moment vous considérez que l’activité d’un compte est suspecte et que vous déclenchez les alertes ?

1 Like
#2

Bonjour @Zatalyz,
j’ai trouvé ça, ça a 1 an et demi, mais ça semble plus ou moins toujours d’actualité : https://docs.mailpoet.com/article/49-lists-of-hosts-and-their-sending-limits

Par exemple pour gmail : https://support.google.com/mail/answer/22839?hl=fr

#3

Merci Rémi,

Intéressant cette page de mailpoet. Ce sont des limites par expéditeurs je suppose (par ip ça ferai très peu)

Comme c’est compliquer de (dé)former tout les utilisateurs est-ce qu’il y a la possibilité d’avoir des règles SMTP pour faire ce travail de ralentissement / pause par expéditeur ? (Postfix pour ma part)

Actuellement j’ai des règles pour ralentir le trafic vers orange/free/laposte… : https://blog.network-studio.fr/2011/06/30/too-many-connections-slow-down/ mais ça ne limite pas “par expéditeur”, plutôt par destination (@destination)

Belle journée

#4

Merci @remi-filament
C’est impressionnant, ça répond plutôt bien à la question. Et les limites sont vraiment super basses chez certains fournisseurs. Ça explique les blocages que j’ai pu croiser… En général, s’il y a plus de 20 envoi/heure, on commence à grattouiller les limites (ce qui arrive vite dans les échanges collectifs). Du coup il y a d’autant plus d’enjeu de notre côté à fournir et expliquer les mailings-listes !

Les limites par destination, c’est aussi pas mal pour éviter de se faire blocklister ses serveurs :slight_smile:

#5

Voici la liste des structures membres du collectif qui proposent un service de listes de diffusion :
https://chatons.org/fr/find-by-services?field_revision_type_services_tid[]=114

#6

As-tu aussi repéré des ressources “noob-friendly” pour expliquer comment se servir d’une mailing-liste ?

C’est pas forcément évident pour les gens au début. J’ai encore eu le souci cette semaine avec les membres d’une asso, je me suis servie de la ML pour leur demander leurs préférences sur la tenue de l’AG et ils m’ont répondu à mon adresse plutôt qu’à celle de la ML… J’ai régulièrement des petits trucs de ce genre quand je propose les ML aux gens ; jusqu’ici j’explique individuellement, mais c’est long et laborieux et je ne pense jamais à tout :smiley:

#7

Je n’ai pas cherché à vrai dire ! En général, j’explique oralement les comportements à adopter, mais ce serait intéressant d’identifier des ressources. En plus, on pourrait les ajouter à la litière dans la rubrique Les outils du télétravail.

1 Like
#8

Si tu fais [config de la ML]x[config du service de ML]x[config du MTA]x[config du MDA]x[politique du domaine du destinataire]x[config du client mail du destinaire], il est possible que ce ne soit pas évident non plus pour l’expéditeur du mail.
Je veux dire par là que ce que tu prends pour une certitude de ton côté peut s’avérer erroné si tu prends le point de vue de ton destinataire. Je précise que ce n’est pas un jugement de valeur de ma part sur tes compétences dont je n’ai aucune idée. Il s’agit de ma propre expérience. :upside_down_face:

#9

Je reviens à ce message parce que ça me trotte… Je me dis : c’est trop compliqué de (dé)former tout les utilisateurs… Du coup est-ce qu’il y aurait une réponse “technique” pour palier aux “gros envois fait avec les pieds” des utilisateurs non averties ?

Typiquement répondre au “exigence” indiqué sur mailpoet : https://docs.mailpoet.com/article/49-lists-of-hosts-and-their-sending-limits

Sur postfix je sais

Mais là ça voudrait dire faire les 2 / combiner ça… pas simple… ça voudrait dire aussi quasi 1 file d’attente par personne + par destinataire exigent… ça devient l’usine…

Vous avez des pratiques en ce sens ou vous faites comme moi pour l’instant : ronchonner quand quelqu’un fait une expédition avec les pieds + tenter de lui expliquer en lui proposant si possible un outil adapté à son usage (phplist, mailman…) avec l’incompréhension (légitime) en face de “mais gmail il nous limite pas dans les envois comme ça…”

#10

Sur yunohost on a ça par défaut :

Je suis cette discussion car ça m’intérresse de pouvoir optimiser / mieux régler cet aspect.