Recherche de témoignages pour la presse

Bonjour,
Je suis journaliste pour le quotidien La Croix et on prépare une série d’articles sur le bien commun. L’un de ces articles portera sur le numérique, et notamment sur l’idée de « reconstruire » Internet (vaste sujet!). Je cherche donc à échanger avec des personnes qui font ou ont fait de l’auto-hébergement pour me raconter pourquoi ce choix, comment ça marche et est-ce que c’est compliqué.
Dans l’idéal, l’entretien serait par téléphone avant jeudi 10 novembre. Il faut compter 10-15 minutes.
N’hésitez pas à m’écrire ! (Et à déplacer ce sujet s’il n’est pas au bon endroit).

1 Like

Bonjour Audrey,

Cherches-tu plutôt des membres du collectif qui s’auto-hébergent à titre personnel, ou bien des membres d’hébergeurs alternatifs comme les chatons, qui ont des pratiques similaires à l’auto-hébergement (petite échelle, décentralisée, humaine etc) mais qui proposent des services à d’autres personnes ? Cherches-tu un profil particulier (technique, non-technique, etc) ?

Hello,

J’ai été contacté en direct via mon site par l’autrice du sujet. Marrant de se dire qu’elle est tombée sur l’un des rares CHATONS qui ne soit pas français.

Est-ce que le collectif a une manière spécifique de répondre à ces demandes? C’est plutôt une nouveauté pour moi !

Bonjour,

J’ai également reçu un mail de sa part, je suppose que c’est le cas d’une bonne partie des membres du collectif.

Bonjour,

Effectivement j’ai été contacté aussi pour un bref entretien téléphonique à venir de 15 minutes environ et voici les questions qui me seront posées:

  1. Pourquoi vous êtes-vous lancés dans l’aventure de l’hébergement alternatif ? Et pourquoi l’avoir ouvert au plus grand nombre ?
  2. Est-ce que c’est compliqué à faire, techniquement ?
  3. Comment se passe l’aventure jusqu’à présent ? Vous avez beaucoup de demandes ?
  4. Pourquoi avoir rejoint le collectif des chatons ?
  5. Tout cela à un coût (en argent et en temps), vous l’assumez seul ? Pourquoi ne pas rendre payant le service offert ?

Bonjour,
Oui, j’ai contacté directement certains d’entre vous trouvés dans l’annuaire des chatons avant de découvrir qu’il y avait un forum ouvert. Merci à tous ceux d’entre vous qui m’ont déjà répondu !
Si certains usagers de chatons passent par ici, et non des responsables de chatons, je veux bien vos témoignages sur pourquoi ce choix d’un hébergeur alternatif.
Et pour la petite histoire, l’acronyme « chatons » a été trouvé comment ?

(Je ne sais pas s’il est possible de fermer des sujets dans ce forum, mais je dois rendre mon article jeudi matin, donc à partir de jeudi j’essayerai d’auto-détruire ce topic pour ne pas qu’il pollue.)

Les usagers des chatons ne fréquentent pas le forum, je ne pense pas qu’ils répondront ici. Je propose d’écrire à agora(arobase)infini.fr, c’est une liste de discussions où sont essentiellement inscrits des membres du chaton infini.

1 Like

Sinon, pour trouver des personnes qui s’auto-hébergent, il y a le forum de YunoHost (un des logiciels les plus utilisés pour s’auto-héberger)

1 Like

Bonjour, je fais de l’autohebergement à titre personnel pour ma famille et de l’hébergement à titre associatif (et donc dans le collectif CHATONS). Je me ferais un plaisir de vous répondre, soit par MP, soit en vocal lundi ou mercredi soir.

C’est possible. Pas certaine que tu aies les droits pour cela. Donc je me note de fermer cette discussion jeudi matin.

L’article est sorti ce matin, Internet, un réseau en commun à reconstruire.
Il est réservé aux abonnés du journal mais je l’ai quand même inscrit dans la litière.

Merci @Poine pour l’ajout à la litière !

Bonjour,

Je viens de récupérer l’article en PDF par son auteure Audrey Dufour. Avec son autorisation, je vous le partage ici.

Bonne journée !

3 Likes