Réseau social libre

#1

Hello tout le monde !

Je suis en train de monter un réseau social en mode facebook-like.
Est-ce que vous pensez que ça peut intéresser ou je vais droit dans le mur ?

#2

On dit mur Facebook :wink: Peut-être est-ce un signe.
Plus sérieusement ça serait dans le genre Diaspora, Mastodon, GNUSocial ?

#3

Du genre facebook, très très très ressemblant à facebook :stuck_out_tongue:
Sauf que évidemment, respectueux des utilisateurs :slight_smile:

J’ai juste 2 choses qui m’embête, la licence est certe assez clair en terme d’open source/libertée, mais tout de même copyrighté (https://www.opensource-socialnetwork.org/licence/)

#4

Salut

Je veux pas te décourager mais j’ai déjà fait un réseau social type Facebook sur la Picardie. Il est très difficile de percer dans ce domaine. Mon site au bout de 5 ans comptait 2000 membres mais personne ne publiait sur le site et la réponse des membres était : on a Facebook.

Mais étant têtu, j’ai recréé Le Samarien un réseau social type Facebook pour les habitants de la Somme uniquement mais je sais que je n’aurais pas des milliers de membres qui viendront mais maintenant je sais à quoi m’en tenir. Mon site est sous Joomla.

J’espère t’avoir éclairé un peu…

#5

Je me doute également… Le but ici n’étant pas d’avoir des millions d’utilisateurs, mais surtout réussir a faire comprendre aux utilisateurs de se tourner vers quelque chose de moins agressif en terme de droit/respect des utilisateurs, chose pas du tout évidente… :frowning:
M’enfin, je vais surement y passer un peu de temps parce que j’aime ça, le laisser tourner et on verra bien :wink:

#6

Je te comprends moi aussi j’aime ca et malgré ma première déconvenue j’ai continué et je continue encore.

#7

Selon moi, on ne risque plus de créer un réseau social éthique, alternative à Facebook ou autre, s’il n’est pas conçu avec la possibilité de faire fédération entre toutes ses instances voire avec toutes les autres instances de tous les autres logiciels libres de réseaux sociaux. D’ailleurs, un jour prochain, mon chaton donnera quelques coups de griffes en direction de FB/Twitter/Instagram, mais il est déjà décidé que ce sera en montant une instance domfrontaise d’un réseau universel, et pas tentant vainement d’être LE réseau social domfrontais.

Comme le récent PeerTube a fait le choix du protocole ActivityPub, justement pour pouvoir s’ajouter au Fediverse GNU Social / Mastodon, je conseillerai d’utiliser ce protocole pour tout projet de réseau libre (alternative : le choix du protocole XMPP pour se greffer à Jabber / Libervia / Salut à toi).

Mais voyons plus loin. Il m’arrive encore malheureusement de regarder les publicités à la télé, et je constate l’importance prise par les réseaux sociaux spécialisés :

  • Sites de rencontres sérieuses, pas sérieuses, réservées à une religion (sic)…
  • Sites de petites annonces.
  • Sites de vente en ligne.
  • Sites de réservation d’hôtels.
  • Sites d’échanges temporaires d’appartements.
  • Site de réservation de taxis.
  • Site de covoiturage.
  • Et j’en passe.

Aucun n’est éthique/libre, mais tous sont isolés.

Donc, je me demande s’il est envisageable d’orienter le développement vers des modules aux logiciels libres de réseau social (Diaspora* ou GNU Social / Mastodon ou encore Libervia). Cela afin d’ajouter les fonctionnalités suscitées aux instances de ces réseaux acentrés.

Après, j’ai conscience de ne pas être développeur, mais je mesure quand même la difficulté de mise en œuvre…

1 Like
#8

Intéressant ton analyse @nflqt :slight_smile:

Oui la mode est à la niche, et si vous voulez créer une startup, prenez un gros site, et faites en une niche.
Airbnb pour chien, facebook pour sanyasins, petites annonces pour chatons…

Et oui, je ne fait que plussoyer @nflqt résauter, c’est bien, fédérer, c’est mieux, pour du facebook like --> diaspora.
Et si tu veux faire une niche, alors tente le développement au dessus.

Par exemple, la dernière mouture de mastodon, se focus sur les usages d’instagram et des créateurs.

#9

Vouloir monter un réseau social, c’est très bien ! Comme on le voit certain ont déjà tenté, et ça ne fonctionne pas toujours. Pourquoi ? Ce que j’en ai retenu, c’est qu’on ne monte pas un réseau social comme alternative à un autre. Pourquoi aller sur un autre alors qu’on en a déjà un ? Juste pour le code source ? Qu’est un code source ?

Il semble évident qu’un réseau social fonctionne quand il apporte quelque chose. Et ce n’est ni le code, ni forcément l’apparence qui apporte des personnes. C’est le service fourni.

À titre d’exemple, l’année dernière Mastodon faisait son entrée après s’être battu pendant des mois pour faire de la pub sans succès.
Mastodon utilisait Ostatus, un protocole déjà utilisé depuis des années par divers outils. Ces derniers n’ont jamais réussi, seuls les geeks se retrouvaient sur ce protocole (quoiqu’en disent les utilisateurs Mastodon qui croient être les premiers).

Pourquoi Mastodon a-t-il percé ? Principalement car plusieurs instances existaient pour accueillir des personnes fâchées de leur outil Twitter. Ça n’a tenu à rien d’autre que des erreurs successives de Twitter et des personnes célèbres sur ces réseaux qui ont présenté un outil donnant la possibilité d’une liberté d’expression.
Oui, des personnes célèbres et des promesses. Pas un logiciel, pas un protocole, pas du logiciel libre, mais un service.

Par exemple dans le cadre d’une région, si le but est “faire un Facebook”, c’est pas top. Que faisait Facebook au départ ? Pour moi, c’était un “copainsdavant”, un site qui permettait de retrouver des amis perdus des précédentes écoles. Retrouver des personnes du coin !
Du coup, le service de Facebook alternatif d’une région, je m’attends à ce qu’il retrouve des amis d’enfance, ou encore qu’il permette d’organiser des évènements.
Si c’est le cas, retrouver les amis, sans lire les données des utilisateurs pour les rapprocher, je ne vois pas cela possible. Si c’est pour organiser des évènements, il faut bosser pour qu’il y ait des évènements au départ, pour entraîner les personnes à le faire.

C’est pour ça que je félicite l’envie de faire un réseau social libre, mais “Libre” n’apporte rien au public ciblé (sauf dans le cas exceptionnel de Mastodon qui s’est vendu comme un réseau qui appartient à ses utilisateurs, contrairement à Twitter qui se moquait d’eux à l’époque).
Si l’idée est de rebondir sur Facebook qui maltraite ses utilisateurs, il fallait rebondir le jour même ou la semaine suivante. Avec quelque chose de déjà fonctionnel. Comme Mastodon.

J’espère ne pas décourager, c’est pour situer un peu l’action et ne pas se faire de faux espoirs ;).

Cherchez à rendre service, pas à suivre vos propres envies. C’est celle des autres qui va constituer un réseau :wink:

#10

Pour faire court, je fonce dans le mur :stuck_out_tongue:
Merci pour tout ces retours instructifs !

#11

Je serais plutôt d’avis qu’il faudrait d’abord chercher le problème que tu souhaites résoudre. Ensuite le réseau social se construit de lui-même quasiment.

On a un bel exemple avec CHATONS. D’abord Framasoft fait ses petits services pour la promotion du logiciel Libre, puis attaque de front les services Google en proposant des alternatives. Puis comprend qu’il y a un problème : ça centralise trop. Framasoft propose de créer un collectif de personnes qui hébergent pour s’entraider et se guider.
Le réseau (la ML d’abord, puis cet outil Discourse) s’est construit autour de ce problème, pour qu’ensemble nous le résolvions au fur et à mesure.