Vous vous excitez à chiffrer ? ... lisez la suite

#1

Google vient d’atteindre la suprématie quantique.(édit : presque d’atteindre)
On attends le processeur hybride (quantique + binaire) , enfin eux peuvent déjà travailler avec les algos de Shor etc …
Je ne donne pas cher de nos clefs ssh et autres “amusements” à court terme …

#2

Les GAFAM aiment le sensationnalisme pour captiver et capturer l’audience et les utilisateurs. Mais la plupart du temps, c’est très creux.
Pour ce sujet précisément, voici de quoi relativiser (jeu de mot :wink: ) :

1 Like
#3

oui , IBM (grand compétiteur sur le quantique) réfute Google : on doit en rire ?
Il se trouve que hier j’ai dîné avec un chercheur en math (une tronche en fait) certes il relativise l’exploit … mais reconnaît l’avancée. On a aussi parlé de stocker l’info dans l’espace voir des espaces parallèles mais c’est un tout autre sujet …

Il estime que dans quelques années (une dizaine) le fait de pouvoir disposer d’un coprocesseur quantique sera une réalité . D’ailleurs du tout quantique n’aurait pas un intérêt énorme.
Par contre devoir travailler au quasi zéro absolue (supraconductivité oblige, bien que cela tends à remonter) … c’est un peu gênant.

Mais je ne démord pas : si on nous encourage à chiffrer sur des ordi. binaire , c’est qu’il est aisément faisable de casser ces mêmes codes avec … une autre voie, on dira.

Si tu as des doutes regardes ce que Gemalto fait depuis 2015 … avec le safenet cn8000
https://safenet.gemalto.com/resource/PartnerAsset.aspx?id=34359740972&LangType=1033

The tamper resistant CN8000 is certified Common Criteria and
FIPS 140-2 Level 3, and supports standards based, end-to-end
authenticated encryption, automatic key management, and
utilizes robust AES 256-bit algorithms. For future-proofing, the
appliance can interface with an external Quantum Key Distribution
(Quantum Cryptography) for enhanced key protection, and
can internally support an optional Quantum random number
generator. Advanced security features also include granular policy
management and separation of duties on a per-card and per-
device level. This is ideal for multi-tenant environments, enabling
crypto separation between data center clients or divisions within an
organization.

… et nous on génère nos clefs de sécu avec un proc. intel … (pour la partie random) mouarfffff.

Pour se cultiver :

#4

La soirée a du être vraiment sympa et créative :slight_smile:
Merci pour les liens. Que ce soit fumant ou concret, nous devons nous informer et nous former :smiley:

#5

oh que oui. Un tout petit archi système … avec un prof. de sup et spé, qui passe sont temps à essayer d’unifier LES Maths : c’est toujours des moments … intenses ! :star_struck:

#6

La vidéo (fort intéressante) dit clairement qu’il faudrait un processeur à 1 milliard de qbit pour péter le chiffrement OU alors à 2000 qbit si le processeur fonctionne parfaitement. Pour l’instant ils en sont à 53 qbit, il y a de la marge…

Je pense qu’on a plus à craindre de bête faille dans les implémentations actuelles. Ca me semble moins cher de payer des gens pour faire des mauvaises contrib OU pour trouver des failles que de développer ce genre de processeurs qui doivent fonctionner dans le froid quasi absolu.

Si on suit ce genre de vidéo, on pourrait se dire qu’un jour on mettra des datacenter dans l’espace, un peu comme aujourd’hui on en met en finlande!

1 Like
#7

c’est ce que disait une grande partie de la communauté scientifique à mr. Einstein à son époque …
L’époque est triste à ce niveau, à quoi bon penser VrAIMENT différemment des règles établies , hein ?

et clairement autant j’adore les vidéos de scie étonnante, autant son auteur est d’un conformisme glaçant pour un scientifique.
… qui aurait cru en 1900 qu’on aurait des voitures volantes en 201x ?

pour finir : (c’était en 2016)

#8

Pour ceux qui n’ont pas eu le lien…

Je pense qu’il faut raison garder, nos chiffrements sont encore efficaces, mais clairement on vient de démarrer le chronomètre et personne ne sait sur quel temps on l’a positionné…

J’ose espérer que la cryptographie post-quantique gardera un peu d’avance (la même que les algorithmes faibles ont encore aujourd’hui) avant de devoir passer à la cryptographie quantique…

#9

… et tu crois que la nsa fbi cia etc vont nous annoncer la date ?
c’est un des concepts fondateur de la sécurité .
un peu comme le cassage du code enigma.(c’est aussi dans le film)