[Annonce initiale] Clarification sur les exceptions aux 100% libre

Contexte de la proposition

ARN a fait connaître fin 2023 son besoin d’obtenir un accord du collectif (tel que définis dans la nouvelle charte) pour l’utilisation de certaines dépendances logicielles ou services tiers non libres (essentiellement concernant les bridges matrix et le moteur de recherche sans-nuage.fr).

Le cloud girofle a également signalé un besoin similaire concernant des fonctionnalités d’accessibilité propriétaire dans OnlyOffice (si je ne dis pas de bêtise).

D’autres chatons ont également des dépendances propriétaires connues et sur lesquelles iels ont communiqué. A ma connaissance, aucun chaton ne propose un service entièrement basé sur un logiciel propriétaire.

En parallèle, Bastet (ainsi que d’autres (ex)chatons) ont fait connaître leurs inquiétudes ou leurs difficultés d’interprétation concrète de l’article suivant:

  • le CHATON s’engage à utiliser exclusivement des logiciels soumis à des licences libres, au sens de la Free Software Foundation, qu’elles soient compatibles ou non avec la licence GPL.

    • À titre exceptionnel, le CHATON peut proposer un service basé sur un logiciel ou une plateforme propriétaire si aucune solution libre ne permet un fonctionnement acceptable du service. Dans ce cas, le CHATON se doit de lister sur son site web les logiciels ou plateformes propriétaires qu’il utilise.
      La validité des exceptions est laissée à l’appréciation du collectif.

Il avait été décidé d’attendre la fin du vote sur la gouvernance et la modération pour clarifier cette situation.

Ce vote s’est clos il y a un mois, il est donc désormais temps de rouvrir ce sujet.

Rappel sur les modalités d’une prise de décision

S’agissant d’une première décision extraordinaire, je me permet de mettre le lien vers la procédure (qui reste à publier à minima en topic épinglé dans cette catégorie de forum):
https://quentin.dufour.io/chatons/gouvernance.html

Calendrier prévisionnel de la prise de décision extraordinaire

  • 12 mars: Annonce en réunion CHATONS
  • 13 mars au 2 avril: Phase des amendements (sauf si demande de prolongation par au moins 3 chatons)
  • 8 avril : Annonce de la mise au vote en réunion CHATONS
  • 29 avril: Fin du vote

Contenu de la proposition

Ma proposition consiste en un texte qui:

  • détaille nos exceptions
  • indique quels chatons sont concernés
  • indique comment procéder pour se signaler et obtenir un accord

Ainsi le public pourra avoir une vue clair de ce qui est pratiqué dans le collectif.

Ce texte serait dans le wiki, la forge ou dans un fil de ce forum en mode wiki. Un lien depuis la charte serait ajouté vers ce texte.

Le texte en préparation pour le 12 mars

Évolution futur possible

#yakafokon: Une fois cette décision prise, nous pourrons, si nous le souhaitons, itérer en intégrant ces données dans la base de données de chatons.org et/ou via stats.chatons.org, afin de permettre d’afficher des informations sur ce sujet dans les fiches chatons . Ceci ne fait a priori pas l’objet de cette proposition qui vise avant tout à déterminer le processus pour obtenir l’accord du collectif.

10 Likes

Chouette, merci pour l’impulsion. J’ai ajouté des remarques et quelques chatons dans les listes (bravo la délation :bowing_man:).
Est-ce que tu préfères que je fasse les remarques directement ici ?

1 Like

Merci pour l’info :slight_smile:
Ça me semble pertinent, particulièrement la clause brouillage des ponts avec d’autres systèmes de messagerie.

Je me demandais si un travail de veille avait lieu en parallèle pour identifier les alternatives pour assurer une amélioration continue ?

Dans la charte, après « logiciels soumis à des licences libres, au sens de la Free Software Foundation, qu’elles soient compatibles ou non avec la licence GPL », je suggère de mentionner les URL Various Licenses and Comments about Them - GNU Project - Free Software Foundation et Various Licenses and Comments about Them - GNU Project - Free Software Foundation, qui me sembleraient faire gagner du temps à tout le monde.

Enfin, je me demandais si il était envisageable que ces exceptions soient mentionnés dans l’annuaire, lorsqu’on cherche un CHATONS ? C’est en effet la porte d’entrée, donc le plus visible pour informer.

2 Likes

Oui ça serait bien que ça soit un encadré sur la fiche, comme ce que fait F-Droid :

image

5 Likes

J’ai rajouté la situation des notifications push sur mobile avec l’exemple de Matrix. C’est important à mes yeux d’avoir un système de notification fonctionnel pour tous nos utilisateurs.

3 Likes

C’est l’ouverture proposée dans le premier message, quand on parle des « fiches » chatons, on parle bien de l’annuaire de chatons.org

Merci pour le travail :pray:

Est-ce que l’utilisation de service d’indexation (Elasticsearch pour Nextcloud notamment) pourrait faire l’objet faire l’objet d’une exception ? Sachant qu’il n’y a pas d’alternative pour la recherche full-text sur Nextcloud à ma connaissance.

Ben j’ai envie de dire que ça dépend, parait qu’il y a des alternatives à Elastic qui seraient compatibles…

De toute façon, je pense qu’il y aura un vote par exception, donc je pense qu’il faut poser le débat.

Merci @ljf pour relancer le sujet.

J’ai (un peu) complété le pad concernant Framasoft.

On a deux cas non listés (que je ne me sens pas légitime de rajouter d’office dans le pad) :

  • ElasticSearch (notamment pour PeerTube et Mobilizon), qu’on est en train de migrer vers https://www.meilisearch.com/

  • Mailjet, pour nos Newsletters. On est bien attentifs à désactiver tout tracking (typiquement en ajoutant l’attribut notrack). On sait à quel point ce genre de boite est sale, hein. Mais du coup, on a +400 000 emails légitimes a envoyer plusieurs fois par an, et c’est clairement devenu un enfer pour nous (pourtant, avec Framalistes+Framagroupes, on envoie près de 100 millions de mails par an depuis notre infra sans se faire blocklister). Là, avec les newsletters, c’était juste plus possible. On a contacté des boites du libre (type Alinto) pour faire du relai SMTP, mais même leur commercial nous a répondu « Vous êtes trop gros, désolé. » (« Qui est gros ? » © Obélix). Du coup, on se rabat sur une solution Listmonk (gérée par nous sur notre infra), qui utilise mailjet en relai SMTP (on utilise pas leur interface, on ne stocke pas nos contacts chez eux, mais rien ne les empêche de les récupérer lorsqu’on les utilise en relai :person_shrugging: ).

Pour Mailjet, ce n’est pas un service proposé en tant que service à nos bénéficiaires, évidemment. Mais je ne serai pas choqué que le collectif estime que c’est rédhibitoire.

Vala !

NB : on est à 2j de l’AG Framasoft (autant vous dire que je suis sous l’eau). Puis je prends 15j de congés. Donc probable que je ne lise vos réponses que > 18 mars

6 Likes

usage d’outils propriétaires sur les ordinateurs utilisés par les bénévoles ou salarié·es du chaton pour exécuter des missions pour le chaton (graphisme, comptabilité, os windows, etc.)

Pour cette exception, je propose que l’on n’essaie même pas de tenir une liste des CHATONS concernés.
À mon avis, ce sera super compliqué de donner de la crédibilité à une liste comme ça, car :

  • C’est beaucoup plus difficile de savoir à un instant T ce qui tourne sur les PCs de tous les membres de l’asso que de savoir ce qui tourne sur nos serveurs.
  • Ça peut changer beaucoup plus vite et sans concertation avec le reste de l’asso.

Chez Picasoft, bien que récemment je n’ai vu que des PCs sous Linux :penguin: pendant nos AGs, utiliser Linux (ou tout autre logiciel) n’est pas une condition pour participer à l’asso.

Et je compte vraiment pas aller poser la question à chaque membre pour vérifier :smile:

5 Likes

Je suis d’accord.

Cela va beaucoup trop loin, parce que cela touche à la liberté de chacun d’utiliser les outils qu’il souhaite, et cela va à l’encontre de la notion même d’ouverture.

Je me connecte à nos serveurs exclusivement depuis mes macs personnels (sous macos) : Est-ce un tort ? Est-ce même choquant ?

En tout cas :

  • Si ce genre de clause était adoptée, cela pourrait empêcher des bénévoles de participer, ce qui n’est pas acceptable.
  • Je ne vois rien dans la charte qui ferait mention de cette interdiction.

En l’occurrence, que l’on demande à ce que les documents soient maintenus en format ouvert de manière à ce que toute personne puisse les éditer/visualiser avec des logiciels opensource, je comprend, mais que l’on exige qu’ils soient créés ou modifiés avec des logiciels opensouce, je ne comprend pas.

2 Likes

C’est une question d’interprétation de « le CHATON s’engage à utiliser exclusivement des logiciels soumis à des licences libres ». L’idée ici c’est de clarifier ce point.

Soyons clair, chez ARN non plus on ne compte pas forcer les bénévoles à adopter un OS sous licences libres. Quand bien même si on apprécie fortement quand c’est un OS libre qui est utilisé.

2 Likes

Justement, pour moi la charte est claire sur le fait qu’elle s’applique à la manière dont sont fournis les services donc l’infrastructure technique :

L’utilisation des logiciels libres et des standards ouverts sur Internet est le moyen exclusif par lequel les membres proposent leurs services. (…) Pour chaque service qu’il propose, le CHATON s’engage à utiliser des logiciels ou des éléments de code placés exclusivement sous licence libre.

Typiquement, concernant l’exemple des graphismes : si j’utilise une icône dans l’application que je propose, c’est l’icône qui doit être libre, pas l’ordinateur qui a servi à la créer. Donc je peux créer l’icône avec Adobe Illustrator tant que le résultat est licencié sous licence libre et dans un format ouvert.

2 Likes

Je vois l’idée, mais dans ce cas, peut-être qu’il faudrait plutôt déplacer cette info dans la deuxième section qui rend plus explicite ce qui est déjà autorisé par la charte, plutôt que dans celle des exceptions.

Et sinon, question par rapport à ça :

  • l’usage de zones DNS hébergées ou éditées par des services propriétaires (comme OVH & co)

Juste pour être sûr, ça prend aussi en compte les glue records et champs NS enregistrés dans la zone parente ? Si oui je pense effectivement que quasi tous les CHATONS rentrent dans cette catégorie.

Pas faux. à moins qu’un jour chatons deviennent registrar ? Mais ça ne ferait que remonter le problème d’un cran. Ou alors The GNU Name System règle définitivement la chose ?

1 Like

J’avais interprété que les champs NS ne rentraient pas en ligne de compte, mais encore une fois… C’est sujet à interprétation.

Sur la question des outils des bénévoles: tant que sur le fond, on affirme clairement que les chatons ne sont pas contraint d’obliger leurs bénévoles et salarié⋅es d’utiliser du libre, la forme m’importe peu. N’hésitez pas à modifier ou préparer un amendement.

Vu que l’idée ce sera de voter exception par exception, j’ai proposé des choses sur le sujet.

Si une personne veut modifier / améliorer d’ici le 12 mars, ne pas hésiter, après il sera toujours possible de proposer des amendements pendant la phase d’amendement.

Histoire d’être exact, j’ai ajouté une mention dans le pad à ce sujet, mention un peu maladroite qui peut à mon avis être reformulée.

OK, dans ce cas je me permet de déplacer cet item dans la deuxième section qui vise à clarifier ce que le charte autorise de base. Je pense que ça répond bien à la fois à la remarque de @ppom et à ce que tu voulais faire @ljf en l’ajoutant au doc. Car si je comprends bien, seules les exceptions de la première section impliqueront un badge fdroid-style sur la fiche CHATONS.

3 Likes

Je pense qu’il faut exclure d’office ce qui relève de la contrainte technique. C’est à dire qu’un service ne peut exister sur Internet s’il ne se déclare pas auprès d’un registrar. De la même manière, un service ne peut exister sur Internet sans souscrire aux services d’un FAI.

Ces contraintes techniques s’appliquent indistinctement à tout service sur Internet. Ne pas souscrire à ces contraintes techniques n’en fera pas un service plus libre, mais un service inexistant ! :wink: