[info][public mais confidentiel :P] Avancement du Module 1 du MOOC CHATONS

#1

Vous trouverez ci-dessous le copier-coller du mail que j’ai envoyé aux membres de Framasoft il y a quelques jours.
Il s’agit d’un message informant de notre avancement sur le module 1 du MOOC CHATONS, réalisé avec la Ligue de l’Enseignement.

Nous prévoyons une annonce sur le Framablog le mardi 3 décembre 2019. En conséquence, même si ce message est public, je vous demande

  1. de ne pas faire d’annonce avant la parution de l’article Framablog
  2. de ne pas diffuser l’adresse/url de ce post : aucune information n’est “secrète”, mais certaines informations peuvent être considérée comme “sensibles”. (je suis cependant parfaitement informé que je le poste publiquement, j’en ai discuté avec les principaux intéressés, et j’en assume la responsabilité)

Vous trouverez un TL;DR; dans la conclusion tout en bas

pyg


[info] Post-Mortem sur la Release Candidate du module 1 du MOOC CHATONS

Avec un titre comme ça, je sens que je vais pas attirer grand monde :slight_smile:

Donc, l’objet de ce mail a pour objet de faire un point sur le MOOC CHATONS, et sur ce qu’il s’est passé les dernières semaines.

Pour les fainénant⋅es : vous avez un TL;DR; dans la conclusion.

<rappel du contexte>

  • En 2016 , on est contacté par la Ligue de l’Enseignement pour monter ensemble un projet de MOOC (autour de CHATONS), qui pourrait être potentiellement financé par la Fondation AFNIC.

  • Courant 2016, Antonin (responsable numérique Ligue) monte le dossier de sub. Framasoft est “partenaire privilégié” de ce dossier, officiellement déposé par La Ligue (et ça me va très bien qu’on soit pas co-dépositaire). Budget demandé : 90K€ pour 3 modules (“sensibilisation”, “créer/animer un chaton”, “administrer un chaton”).

  • fin 2016/ début 2017 : dossier refusé car demande de financement trop importante

  • 2017 : dépot d’un nouveau dossier “allégé” : 30K€ pour le premier module (“sensibilisation”).

  • octobre 2017 : On intègre ce projet, qui sera annoncé dans Contributopia#1

  • début 2018 : on obtient le financement : 30K€ pour faire le module “sensibilisation” , donc. Répartition : 20K€ pour la Ligue (porteur de projet), 10K€ pour Framasoft (prestataire). Objectif de livraison : fin 2018.

  • printemps 2018 : on fait une première réunion “contenus” à la Ligue, avec plein d’autres structures (ex: LQDN, CEMEA, etc). Le résultat est, à mon sens, très mitigé : on a un plan travaillé en collectif (chouette) mais qui me parait contenir des incohérences pédagogiquement parlant. Mais bon, Framasoft est sensé surtout être là pour la réalisation de la plateforme ainsi qu’en tant “qu’expert”, et je me dis qu’on pourra revenir facilement dessus. La production des contenus (textes/exercices) est sensé être réalisé par Camille (projet+chaton Framaligue.org, de la Ligue 53).

  • je commence à préparer les séquences de tournage (chaque “leçon” du module devant être introduit par une vidéo). Un tournage est prévu à Paris en juin, avant et pendant PSES. Pour différentes raisons, je ne peux pas m’y rendre et la gestion du MOOC est trop chronophage, j’en confie (avec son accord) la direction à Pouhiou. Les 2 premières journées d’itw parisiennes sont filmées par l’équipe (Pouhiou+Camille+Jeronimo-le-videaste-et-c’est-son-vrai-prénom). 3e journée annulée pour cause de décès dans la famille de Pouhiou, qui doit rentrer en urgence sur Toulouse.

  • été 2018 = difficultés à se caler avec Camille (congés incompatibles entre nous).

  • rentrée 2018 : on commence à dérusher les vidéos. une seconde séquence de tournage est prévue 2e quinzaine de septembre.

  • 11 septembre : burnout de Pouhiou . Je préviens la Ligue. Et je dépriorise le MOOC (parce qu’on est en campagne de dons, et que je ne le sais pas encore, mais je vais devoir l’animer complètement sans pouhiou, même si Yann viendra + tard filer un coup de main). Je dis à Camille d’avancer comme elle peut. On (pyg+ Antonin) prévient la Fondation Afnic qu’on va être “un peu” à la bourre. Ils comprennent.

  • janvier 2019 : retour de pouhiou, mais un pyg sur les rotules. Et qui doit préparer l’AG (février).

  • février mars : la priorité est de remettre pouhiou dans le bain, d’autant qu’on a un crowdfunding PeerTube et 2 framacamps à préparer. Mais l’animation reprend. Angie est recrutée en février.

  • mi-février : 2e séquence de tournage à Nantes + Bretagne (toujours Pouhiou + Camille + Jeronimo)

  • mi-avril : 3e séquence de tournage à Lyon en parallèle des JDLL.

  • On a donc mi-avril toutes les séquences vidéos qu’il nous faut (ou à peu près), MAIS :

  • il faut en extraire la substantifique moelle (on a plusieurs heures de vidéos, mais tout n’est évidemment pas à garder). Ce travail va prendre très longtemps (et c’est normal).

  • le contenu n’a pas vraiment avancé, car il est discuté entre février et avril de partir des vidéos (qu’on a donc pas vues montées) pour créer le contenu “autour des vidéos et interventions”, histoire de gagner du temps.

    • mai / septembre 2019 : Pouhiou bosse énormément sur les vidéos, Jeronimo fait le montage technique. On reçoit les premières vidéos. On voit bien que les contenus pédagogiques n’arrivent qu’au compte goutte (la pauvre Camille est un peu perdue à attendre les vidéos. Elle a du coup bossé sur des exercices, le lexique, et les présentation des intervenant⋅es. On se dit que si on veut livrer en décembre 2019, il faut vraiment mettre un coup de collier. Mais là encore, c’est les vacances, et donc compliqué de se caler avec La Ligue.

    • mi-septembre : réunion de crise à Lyon (Pouhiou nous rejoins Angie et moi pour la semaine). Objectif : rédiger du contenu en masse à partir des vidéos. “Et là, c’est le drame ©”. Les vidéos en elles même sont très bien (Pouhiou et Jéronimo ont très bien bossé), mais leur contenu ne permet pas du tout d’en faire un contenu pédagogique cohérent. On tourne le truc dans tous les sens, mais on ne voit pas comment on va s’en sortir. On décide de changer notre fusil d’épaule (on “pivote” quoi :stuck_out_tongue: ) en prenant 2 décisions importantes :

  1. Framasoft reprend la main sur le contenu. La Ligue (Camille) est de bonne volonté, mais 1) elle connait moins bien le sujet que nous, ce qui implique de notre part de largement amender/valider les productions déjà faites ou à venir, 2) ses exercices et contenus déjà produits sont “décalés” par rapport aux contenus (certains sont très ludiques mais très/trop complexes à résoudre, d’autres sont à notre sens hors sujet, etc). Je ne lui en veut pas, elle a été face à un contenu inexistant pendant 18 mois, elle a fait ce qu’elle a pu, mais clairement, on a plus le temps de faire l’accompagnement qui aurait dû être fait un an plus tôt.
  2. Framasoft (Angie et moi) décidons de repartir sur un angle complètement différent (qui aurait dû être le cas depuis le départ) : on laisse tomber l’idée de faire des séquences par intervenants, ou d’utiliser le plan (bancal) produit collectivement en mars 2018. On repart from scratch sur un plan mieux construit et qui a fait ses preuves (celui de la conférence “Dégooglisons Internet”), et on ira piocher dans les vidéos des intervenant⋅es ce qui colle/appuie le contenu du plan.
  • fin septembre : je fais la proposition de ces décisions à Antonin (qu’on a peu vu les mois précédents ). Il ne le dit pas, mais je pense qu’il est plutôt content de voir qu’on reprend les choses en main sur un dossier qu’il peine probablement à suivre. Objectif : fournir le premier tiers du module 1 pour le 20 novembre (educatec/educatice) et les 2 tiers restants pour le 3 décembre (date de l’article “MOOC CHATONS” prévue dans la campagne).

  • octobre : lancement de campagne de dons annuelle de Framasoft, autant vous dire que le MOOC passe après :-/ - En parallèle, j’ai eu des échos de la Fondation Afnic, qui s’inquiète (s’énerve ?) légitimement de ne pas vraiment avoir eu de news du projet.

  • fin octobre : Angie refait le tour de toutes les vidéos pour repérer ce qu’on peut en tirer (= elle poursuit le travail initié par Pouhiou. Ex : "Vidéo de Casilli : 13:05 à 17:32 : évocation de l’extension du capitalisme de surveillance" x 1000 :stuck_out_tongue: ). Elle le fait en grande partie lors de son déplacement au Québec.

  • 12 au 19 novembre : production en mode “rush” du premier tiers du module. Pouhiou (en congés cette semaine là) a pu s’occuper d’une partie du lexique et des panneaux vidéos. Angie s’occupe de la production des contenus. Et moi (pyg) de l’aspect plateforme (Moodle from scratch). Autant dire que pendant ces 7 jours, Angie et moi n’avons pas beaucoup dormi :frowning:

  • 20 novembre : on livre la première séquence :slight_smile:

  • 21 novembre au 3 décembre : Angie poursuit en priorité haute la production des contenus, a envoyé le nouveau montage à Jeronimo. Pouhiou et moi avons récupéré une partie des articles qu’elle devait rédiger pour la campagne afin que ça reste humainement possible pour elle.

    </rappel du contexte>

Bon, maintenant comment je débriefe ça alors que c’est pas fini ?

  1. Le Module 1 du MOOC ne sera pas terminé pour le 3 ou 4 décembre. On a produit énormément en peu de temps, mais on est pas des magicien⋅nes non plus. Je vais retomber sur mes pattes avec 2 astuces :
  • Pouhiou annoncera dans l’article blog que le MOOC est encore “largement en construction” mais ouvert aux améliorations" (il y aura un forum dédié au sein du MOOC)

  • Je vais ajouter différentes parties du MOOC en mode “participatif” (wiki, forum, etc), et l’ouvrir en édition aux membres des CHATONS qui le souhaitent. Iels pourront donc, et oui, éditer les contenus d’Angie. Je sais que c’est un risque éditorial, mais je trouve ça préférable à graver un truc dans le marbre en mode “Ceci est notre œuuuuuvre, pas touche minouche !”. D’autant que ça aura été produit très rapidement donc avec une qualité qui n’aura pas été éprouvée.

    1. Je trouve assez impressionnant notre capacité de coordination. On aura produit une plateforme complète (configuration, thème, préparation des processus d’inscriptions, aides, etc) + une première séquence de module en une grosse semaine chrono (tout en ayant les urgences Framasoft à côté, en parallèle de la campagne). Je ne souhaite évidemment pas renouveler l’expérience, qui fut stressante, mais on l’a fait sans se faire, je pense, trop de mal.

    2. Je rappelle que ce que nous livrons en décembre/janvier est incorrectement nommé “MOOC CHATONS”. Il s’agit en fait du module introductif (sensibilisation) au MOOC CHATONS . Le “MOOC CHATONS” doit lui, comporter 2 autres modules, qui n’ont pas encore été financés . Le seront-ils un jour ? j’en sais rien (mais notre plan de charge ne nous permet pas de le faire en 2020 quoi qu’il en soit). D’autres peuvent-ils le faire sans nous ? Oui, probablement. Je pense que si ça botte des chatons, ils pourront, avec un minimum de guidage, produire les modules 2 et 3 s’ils en expriment l’envie. Mais là encore, je pense que la première étape est de travailler collectivement sur le module 1. Et seulement une fois biens calés, de passer aux modules 2 et 3. Il n’y a pas le feu et il ne faut pas mettre le chaton avant la panière.

    3. Le travail en équipe avec la Ligue. On y est pas bien arrivé. Ce n’est pas plus leur faute que la nôtre. Pour moi, on a fait l’erreur (le pêché originel) de partir sur un plan qui ne tenait pas bien la route début 2018, ce qui rendait compliqué la production de contenus. Puis, en constatant notre retard : 2eme erreur : vouloir partir de vidéos déjà tournées pour produire ces contenus (alors qu’il y avait beaucoup de redondances entre les propos des intervenant⋅es). En conséquence, Camille s’est retrouvée à “attendre” du contenu vidéo. Et la production de contenus a été encore et encore retardée. Je pourrais évidemment baver sur le fait que la Ligue a perçu + d’argent, et que c’est officiellement “leur” projet qui a été subventionné. Mais je trouverai ça malhonnête car d’une part on était d’accord Antonin et moi pour dire que c’était un projet “commun” (sans chef, donc aux responsabilités partagées), et d’autre part La Ligue n’est pas (seule) responsable des délai et des erreurs décrites ci-avant. J’aurai souhaité une présence plus affirmée de la Ligue, oui, mais je n’ai pas de reproche à leur faire ici.

    4. L’arrêt maladie de Pouhiou (~4 mois) a aussi eu de lourdes conséquences. Ce projet de MOOC est déjà un gros projet, et il me devenait impossible de m’en occuper alors que j’ai dû pendant ces 4 mois gérer quasiment double taf. J’ai dû faire du tri pour ne pas me cramer moi-même, et c’est le MOOC qui a pris (et je n’ai aucun regret sur cette décision)

    5. J’ai pensé plusieurs fois à faire appel à la communauté (bénévoles Framasoft ou membres de CHATONS), mais à chaque fois, cette projection me paraissait contre productive. Car pour arriver à un résultat satisfaisant, il aurait fallu déployer des heures et des trésors d’accompagnement. Or, mon souci, c’est justement que je n’avais pas le temps (trouver aujourd’hui à débloquer 1 journée de pyg revient à vouloir trouver une mesure sociale progressiste dans un projet de loi Macronien). J’ai donc préféré attendre qu’Angie monte en compétences/connaissances sur CHATONS, et utiliser ses compétences “historiques” de formatrice pour qu’on avance ensemble (le fait de partager le même bureau devenant alors facteur d’efficacité).

    6. Comme on était (et qu’on est toujours !) dans l’urgence, je n’ai pas vraiment préparé la partie “accompagnement” (ex: qui pour répondre aux questions sur le forum du MOOC ?), mais je pense que sur ce point, la communauté CHATONS sera partante (c’est pas trop chronophage, pas compliqué, iels connaissent le sujet, etc).

    7. Ca me valide l’intuition que j’ai eue en 2015/2016 que le projet UPLOAD est pertinent. On peut penser ce qu’on veut de Moodle (j’ai proposé à Angie de faire une “cagnotte moodle”, à chaque fois qu’on peste sur l’outil, on met un euro. Si on l’avait fait, je pense qu’on aurait pas loin de 100€ :stuck_out_tongue: ), c’est une vraie usine à gaz (“Vous detestiez le clickodrome Drupal, vous allez haïr Moodle” ©pyg), mais… ça marche ! Une fois pris en main, on est sur un outil qui me permet de rendre beaucoup plus concret UPLOAD : Moodle travaille notamment sur les 2 technologies qui me paraissent clés pour UPLOAD (activityPub et OpenBadge), et donc au moins on est pas sur la mauvaise voie.

    8. Vous pouvez tester le premier module sur https://mooc.chatons.org - Les remontées de bugs se font obligatoirement dans le forum https://mooc.chatons.org/course/view.php?id=6 (compte obligatoire sur le mooc , je sais, c’est chiant, mais là je ferai pas autrement si je ne veux pas exploser).

Conclusion (ou TL;DR) :

on s’est pris un an dans la vue, on a pris de mauvaises décisions à plusieurs moment, on a eu des problèmes humains côté Ligue et côté Framasoft qui ont aggravé le retard (et/ou empêché de corriger immédiatement les erreurs). On a donné un gros coup de collier mi-novembre. On est sur la bonne voie. On aura pas tout à fait fini pour l’annonce Framablog, mais mon objectif est quand même qu’on puisse avoir fermé cet onglet mental avant l’AG (donc avant fin janvier). Je suis satisfait de ce qu’on aura réussi à faire en temps très concentré. Le contenu ne sera pas extraordinaire, mais pourra servir de proposition martyr améliorable dans le temps (avec l’aide des chatons ?). Les modules 2 et 3 ne sont pas financés. Pour l’instant on ne s’en préoccupe pas plus que ça, on verra comment le projet est reçu (donc on annonce pas de date de sortie, je peux mettre ça dans le plan de charge 2021/2022, mais y a pas urgence à en discuter).

https://mooc.chatons.org


2 Likes
#2

Hello, quelle odyssée!
J’espère que vous êtes tout de même contents du résultat et qu’à la fin, toutes les parties prenantes sont en bonne santé morale et physique, c’est vrai que le sujet est ambitieux et que cela fait beaucoup trop de taf au vue de la richesse des activités à Framasoft…

Si cela vous dit de croiser les savoirs faire avec Colibris (sur la création des contenus, l’animation, le support), je pense que l’on pourrait en discuter, en tout cas on le fera pour sûr dans le cadre d’une création de modules plus inter-chatons (on devrait avoir quelques personnes ressources), et plus si affinités!

Je vais tenter de suivre le module existant déjà pour voir!

Bon courage et merci de partager, y compris les couacs!

#3

Tout le monde va aussi bien que possible, merci :slight_smile:
Et c’est pas tant que ça fait trop de taf, c’est juste qu’on avait inclu ce projet dans le plan de charge sans marge de manoeuvre, et que du coup la vie et ses “surprises” se sont bien rappelées à nous.

Toujours ouverts à croiser les flux, merci de la proposition.
Pour l’instant, on va préparer l’annonce (pour mardi ou mercredi), finir d’intégrer les vidéos (qui devraient arriver lundi), puis… souffler quelques jours (on est en grève jeudi 5, on ne travaille pas le vendredi, et la semaine prochaine est bien chargée par ailleurs). Je pense que c’est surtout à partir de janvier qu’on sera en capacité d’intégrer les chatons dans le processus à la fois rédactionnel (j’insiste sur le fait que le contenu n’est pas “sacré”, et donc largement améliorable collectivement), et dans les processus d’animation de la plateforme.

Attention, seule la séquence 1 est “terminée” (et encore). Les 2 et 3 vont encore beaucoup bouger d’ici mercredi prochain.

#4

Quand je voies que le budget d’un mooc colibris, pour la production de contenus (rédaction, prise de vidéo, montage et post-production) et communication c’est 20.000 euros (sans avoir de plateforme de Mooc a gérer, et en sous traitant le montage), sans compter minimum 2 emplois temps pleins sur le pont pour le suivi, animation, support sur la période d’ouverture du mooc, donc 2 ou 3 mois, je me dis que c’est un poil juste pour l’ambition de ce mooc là, vos 10.000 euros, voire vos 30.000 euros avec la ligue…

Donc vous faites a flux tendu, et donc le moindre soucis fait que…

Au départ, avant mon arrivée, il avait été devisé que juste la plateforme sous moodle, c’était 20.000 euros sans aller trop loin dans la personnalisation (d’où le choix de passer sur une plateforme startup pas libre pour l’instant…:frowning: )

Donc GG pour avoir monté une plateforme à 20.000 euros en une semaine :slight_smile:

J’attends donc un peu pour faire un feedback sur le contenu du mooc, bon courage!

#5

On aime les challenges :wink:

Plus sérieusement, on a jamais pensé ce Mooc comme devant être “rentable”. Dit autrement, Framasoft savait dès le départ qu’on allait mettre de notre poche. Et notre poche, ce sont les dons de nos donateur⋅ices, qui donnent aussi pour qu’on monte ce genre de projet.
Bref, c’est pas du tout un problème financier pour moi, mais oui, on est d’accord que c’est sous-dimmensionné (et si on avait voulu dimensionner à la bonne taille, on ne l’aurait jamais fait car les conditions n’auraient probablement jamais été réunies).

Ce mooc (qui n’en est pas vraiment un d’ailleurs, @stph parle de “librecours” et je trouve ça + juste), n’a pas des ambitions de ouf-malade : on souhaite “juste” que ça soit :

  1. une première brique sur laquelle construire au long cours
  2. un “lieu” d’échange et de partage

Exactement.
Maintenant, faut pas croire que c’est tout le temps comme ça hein :slight_smile:

WHAT?! :astonished:
Franchement, j’y ai passé une grosse semaine ETP. Et je ne connaissais pas Moodle avant (enfin si, j’avais bossé dessus y a 10 ans, mais du coup, ça n’avait plus rien à voir). J’ai rarement vu un logiciel aussi clickodrome (et pourtant, je pratique Drupal depuis longtemps), mais… ça juste marche.
Y a des gens qui se gavent si c’est 20K€ la config d’un Moodle :stuck_out_tongue:

1 Like
#6

Il y avait pas mal de dev et de formation dans la proposition, on voulait éviter le syndrome du clickodrome… Mais en effet, ca fait cher :money_mouth_face:

J’ai bien aimé ce que j’ai lu de votre librecours , même en survolant j’ai du y passer une heure: c’est dense, beaucoup de contenus, mais c’est bien structuré et compréhensible, mais bon, je connais un peu le sujet (j’ai eu 15/20 au quiz sans réviser :wink: ), je tenterai avec des ami·es novices.

Au plaisir de voir comment tout cela va évoluer!

1 Like