Quel compte en banque pour un CHATON?

Je n’ai plus l’article sous la main, mais Helios ne semble pas aussi transparent qu’elle veut le faire croire et elle base son fonctionnement sur un groupe bancaire un peu opaque.
Je pensais passer à cette banque pour mon compte commun, mais je me suis rabattu sur une autre banque.

1 Like

Je dirais que les banques éthiques sont rares et que la transparence n’est pas toujours au rendez-vous. Si je devais choisir une banque pour une association, je choisirai Crédit Mutuel ou Crédit Coopératif.

1 Like

Ces sujets ont été abordés au cours d’un atelier animé par @120 du chaton immaEu à l’occasion du camp chaton 2022. Il y a un compte rendu succinct mais explicite. Il est disponible ici camp-chatons-2022 - Libreto … (il faut chercher tout en bas 17h - 18h30 : CHATONS et Banques, valeurs et partenariats ?**

2 Likes

Bonjour,
oui, on a tenté un 1er atelier avec Neil de @neil, hélas en concurrence directe avec @pyg , donc sans forte participation.
J’avais rajouté la photo du tableau blanc pour essayer de compléter le CR, mais je n’avais pas fait attention à la date de péremption chez infini.fr, je le remettrais.
Je vais essayer de trouver du temps… pour initier un formulaire et tester quelques banques.
Je le ferais sans doute via un Etherpad, histoire de pousser à la collaboration!
A+

Les banques éthiques n’existent pas.

Déjà parce que la Nef et le crédit Coop sont dépendantes de BPCE.

Ensuite ce n’est pas parce qu’on te dit que tu peux choisir ce que tu finances que tu choisis ce que tu finances pour de vrai.
Pour le Crédit Coop, bonjour Coca, Carrefour et Vinci :Arnaque éthique au Crédit coopératif - Le site du journal Le Postillon

Quant à la Nef, j’adorerais les aimer mais l’anthroposophie quoi. Dans leur conseil de surveillance il y a le PDG de Weleda, fondé par Rudolf Steiner père de l’anthroposophie. Il me semble qu’ils ont fait du ménage dans les projets financés mais il y a quelques années ça roulait à fond écoles Steiner Waldorf & co.

Pareil pour le crédit mutuel pas mieux, fraudes et luttes de pouvoir

Edit : on est peut-être juste pas dans la bonne époque → Olivier Chaïbi : «La Banque du peuple de Proudhon était un projet anticapitaliste» – Libération

3 Likes

Je suis conscient de tout ça, mais est-ce que ça justifie le fait de choisir sa banque uniquement sur des critères tels que le coût à l’année et la rapidité d’ouverture du compte ?

Même si la banque parfaite n’existe pas, on a quand même la possibilité de choisir les moins pires… Il y a de nombreux rapports disponibles sur Internet qui arrivent globalement tous au même classement.

Par exemple, le dernier rapport d’Oxfam, orienté climat : https://www.oxfamfrance.org/wp-content/uploads/2020/10/rapportBanque_OXFAM_v5.pdf

4 Likes

Je suis assez d’accord, mais la pureté militante non plus. Parfois, il est nécessaire de faire des concessions afin d’éviter des choix qui se révèle au final encore pire (aka ce que @tms décrit.)

1 Like

C’est même pire que cela. Si on croit en l’adage populaire « on a les … que l’on mérite », il faut exiger de l’éthique pour avoir une chance d’obtenir quelque chose de plus sain, pardon, de moins toxique.

Tel que je voyais le sujet de l’atelier du camp chatons, c’était surtout pour définir un formulaire, des manières de qualifier le niveau de toxicité, pour ensuite les démarcher.

Le but de ce démarchage n’est pas que d’obtenir un éventuel traitement de faveur mais plutôt de porter le sujet dans ces organismes, de leur signifier que ces valeurs ont de l’importance aux yeux d’un collectif, avec la communication associée.

J’ai la naïveté de croire en la parole répétée : plus un sujet est entendu, plus il devient ‹ factuel ›. Ne plus l’évoquer revient à le faire disparaître.

Note : et si l’anthroposophie affirmée d’un membre du conseil de surveillance se révèle être une vraie difficulté, alors il faut aussi le leur signaler.

1 Like

Il ne fait aucun doute que les critères devraient être quelque peu différents. Mais il ne faut pas exclure les critères les plus simples qui sont pris en considération lorsque l’on compare les banques.

J’espérais trouver une porte de sortie dans le sujet, ce n’est pas vraiment le cas mais si cela peut en aider d’autre, je vais partager les expériences que j’ai sur la douloureuse rencontre association-banques.

Le premier truc : il y a peu de banques qui acceptent les assos, par rapport aux banques qui acceptent des particuliers. Déjà, ça restreint bien le choix.

Ensuite sur les conditions et le fonctionnement, je n’en ai trouvé aucune qui soit adapté aux petites associations jusque là. Je parle d’asso dont les rentrées sont des dons/cotisations et les sorties du paiement de serveur, on brasse moins de 1000€ par an et passer 100€ dans les frais de gestion pour… factuellement rien, aucun service, ça me fait mal. Les dons et cotisations pour moi sont là pour financer des actions et services envers les bénévoles et destinataires de l’asso, pas pour financer le grand capital. On n’a pas besoin de placer de l’argent. Mais on a besoin de pouvoir payer en ligne, gérer un compte à plusieurs personnes, faire des virements et en recevoir. C’est pas énorme…

Sur l’aspect éthique, je serais peut-être plus motivée si les tarifs étaient adaptés aux revenus. Ce n’est pas le cas, les banques dites « éthiques » sont juste trop chères quand on rame à boucler les budgets. Et quand on regarde dans la pratique, l’éthique est dans les discours et la façade, mais concrètement ça reste du pognon qui circule pour enrichir des gens qui ne crèvent déjà pas de faim. Expérience perso sur la Nef : si tu veux un crédit chez eux pour faire une maison écologique, tu as besoin d’être encore plus riche que dans les autres banques. Paie ta solidarité. Donc non, la façade « éthique » ne sera pas un argument pour moi, du moins tant que ces banques ne m’auront pas donné de vraies preuves qu’elles redistribuent l’argent (et pas juste à leurs potes riches, hein).

Pour le moment le moins pire que j’ai trouvé c’est le combo Crédit Agricole + Paypal. J’agonie les deux structures et je les vouent aux enfers les plus effroyables tant elles me font perdre de la santé mentale à chaque fois que j’en ai besoin, mais c’est les moins pires que j’ai pu trouver dans mes tests…

Le Crédit Agricole dépend beaucoup des agences. En moyenne ouvrir un compte, changer un trésorier, on y passe un an d’aller-retour avec les gens de l’agence (quand on y arrive). Il parait que d’autres ont eu des expériences plus positives mais par chez nous, ça ne veut pas, et il faut un acharnement herculéen pour que ça bouge. La tactique 'harceler les conseillers" semble être efficace mais je dois dire que je ne suis pas à l’aise avec ça (d’où les délais, il faut trouver le harceleur qui va s’acharner à relancer la banque chaque semaine ou encore plus court). Une fois l’accès ouvert, dans les bons points :

  • une personne = un accès (donc si validation par code sms, ça ne demande pas d’avoir le même tel)
  • gestion par internet possible
  • on peut émettre et recevoir des chèques.
  • C’est les moins cher du marché (1,5€/mois ; peut être gratuit si on négocie avec le conseiller). Sans carte, à ce prix.

L’interface est nulle, récupérer les relevés est infernal, quand aux virements… De base, la banque considère qu’on est des mineurs, on ne peux pas ajouter des bénéficiaires nous-même. Il faut le demander au conseiller (et c’est payant s’ils l’ajoutent eux-même). Par ailleurs, le SEPA, ils ne connaissent pas ; même l’option débloquée, on a galéré à ajouter Paypal. Enfin, la pertinence d’avoir plusieurs personnes ayant accès au compte descend à zéro quand chacun doit ajouter de son côté les bénéficaires… Ça me rends absolument dingue.

Pour payer en ligne quand les virements ne sont pas possibles, il faut une « carte », à défaut Paypal fonctionne et c’est finalement le moins cher à mettre en place. Faire le lien entre Paypal et la banque est un autre échelon dans la folie. Et puis Paypal demande de temps en temps de valider des trucs sinon ils ferment le compte. Créer le compte pour une personne morale est aussi un bordel sans nom, il faut le même nom que celui sur le compte en banque, mais ils ne comprennent pas que du coup il n’y a pas de carte d’identité de la « personne » (pourtant on déclare, à côté, les personnes physiques qui gèrent le compte). Paypal est moche, horrible, insupportable, mais on peut payer des trucs avec et même recevoir de l’argent. Avoir une commission sur les transactions me va mieux que de payer un forfait mensuel, c’est plus simple à gérer quand on a peu de sous.

À ce degré d’énervement, la question se pose : est-ce que payer la peau des fesses à une autre banque, avec une carte, ne résoudrait pas des soucis ? Des retours que j’ai jusque là, ça ne semble pas franchement mieux, le souci étant que les banques ne savent pas gérer les petites associations. Et puis, vraiment, mon souci éthique est de dépenser l’argent à financer ces accapareurs…

Il y a vraiment des moments où ça m’a démangé d’ouvrir un compte à mon nom dans une banque classique, puis partager les accès aux autres trésoriers : pour la même somme ça « marche ». Mais bon, c’est craignos sur la comptabilité et les risques personnels, donc j’ai résisté.

De mon côté pour mes anciennes associations c’était simple : je faisais des demandes de subvention à toutes les banques locales, et celle qui donnait de l’argent devenait la banque de l’association. Ça n’a fonctionné qu’une fois (avec la banque populaire), mais ça peut se tenter pour les associations locales, les banques mutualistes ont toutes un budget pour leurs agences dédié à leur ancrage.

Chez ARN on s’est déjà retrouvé 6 mois sans accès à la banque en ligne. Notre problème de fond c’est que notre banque veut un papier du tribunal, que le tribunal met en général 6 à 8 mois à fournir (on est une asso de droit local à but non lucratif pas une asso 1901). Et là rebelote notre trésorier s’est fait désactivé son compte hier et impossible de le réactiver, on a droit à un message d’erreur obscure !

Je doute qu’on bloque la banque en ligne d’une entreprise pendant 6 mois…

Du coté de caracos.net, après avoir fait les démarches et ouvert un compte pendent un an, nous avons décidé de quitter le monde bancaire pour gérer le faible budget de l’asso (environ 200€ / an). comparativement au 120€/an demandé au assos par notre ancienne banque (crédit coop)
Le trésorier de l’asso a donc une compta transparente pour les membre de l’asso, mais les fonds sont directement sur son compte en banque personnel (il a pu ouvrir un sous-compte pour se faciliter la vie).
Dans les fait seul lui fait les dépense, et, si nécessaire, il rembourse une dépense fait par d’autre.
Les cotisations sont donc directement réglé sur son compte perso.

Bonsoir à tous,

Je vais à mon tour de vous partager ma petite experience :wink: .
Cas particulier: j’ai créé un structure d’Entreprise Individuelle.
Gloablement, c’est comme une auto-entreprise mais ça a un autre nom (les joies des status d’entreprise en France).
Du coup, c’est une structure professionnelle mais à mon nom propre.

Et comme c’est une structure pro … et bien il y a l’obligation d’avoir un compte bancaire pro :frowning:
Au début, j’ai cherché une banque en agence: je suis resté 1 an avec la Banque Populaire.
Pourquoi être partie ? 24€/mois la gestion de compte sans CB et j’ai du rajouté une option pour avoir la consultation du compte en ligne.
J’ai vraiment pas compris ce qu’il apportait de plus avec leur dénomination « pro » pour leur compte.

Et du coup, je suis partie pour bien moins éthique (mais comme dit @Zatalyz : est-ce qu’une banque peut etre éthique?)
Je suis maintenant chez « Boursorama Banque » en compte « Pro ».
Pour 9€/mois, j’ai le compte en ligne, la CB, le chéquier et les virements SEPA inclu.
Que demander de mieux pour une petite structure.
Je l’ai jumelé avec PayPal sans aucune difficulté ce qui me permet de proposer à mes clients de payer par CB.
Du coup, je tourne autour de 140/150€ par an de frais bancaire/financier entre PayPal et BBPro (avec la BP j’étais à plus du double).

Ma solution n’est pas éthique, c’est sur.
Mais quand on est sur des petits budgets (mon chiffre d’affaire est inférieur à 5.000€), on regarde sérieusement les prix.

1 Like

Nous savons tous que les banques ne se soucient généralement pas de ce qui nous tient à cœur. Nos et leurs intérêts sont tout à fait opposés. Mais… cela m’a traversé l’esprit récemment. Que dire d’une carte bancaire virtuelle ? Plus en sécurité ?

C’est intéressant ça. C’est quoi un sous-compte ?

Bonjour à tous,
Je vous partage l’expérience banque de Libretic. Nous avons choisi l’option d’ouvrir un compte au Crédit Agricole d’Aquitaine car gratuit pour les assos. Nous avons accès au compte en ligne, un chéquier. Par contre pas de virement possible depuis l’espace client, mais en agence ou ponctuel par @, pas de CB. Du coup on s’organise en avançant les fonds perso et nous nous remboursons.
Je vous mis ici le lien vers les tarifs du CA Aquitaine.
:wink:

2 Likes

Merci pour ce retour. Il faut déjà avoir un compte perso chez eux pour avoir le compte gratuit ou pas ? (j’avais eu le problème avec crédit mutuel à Paris)

Non du tout. Juste une asso déclarée, et PV de nomination du président et trésorier

Hello,

Pour ma part, j’ai eu à faire avec le Crédit Agricole (local) mais c’était pas forcément le plus simple en terme de démarches administratives - mais on avait des guichets pour aller chercher des espèces pour nos événements en milieu rural. L’avantage, c’est que le compte était gratuit de base, c’est à dire que la Carte Bleue était payante, logique, mais que chaque accès nécessitait une option payante. Comme on évitait le bus factor, on avait plusieurs personnes pouvant avoir accès aux comptes, donc on payait des frais…

J’ai aussi tenté le Crédit Mutuel du coin. C’était pas chiant avec elleux. Gratuit aussi (idem, modulo une CB qu’on n’avait pas pris du coup) avec une interface bancaire moins casse-bonbon que celui du Crédit Agricole et sans surcoût pour plusieurs accès.

Le Crédit Agricole avait aussi l’avantage de payer des affiches/flyers et d’être plutôt généreuse pour distribuer quelques deniers (en contre-partie de l’affichage de leur logo sur tous les supports du monde).

Bref, dans l’ensemble, pas de gros soucis de coût (pris en charge par chez nous). Ça restait du coopératif (ouais bon, mais toujours plus que chez BNP :p). Mais mon impression est que cela se joue aussi beaucoup avec des discussions en face à face (et perso, je n’hésite pas à aller dire à l’un que j’hésite à aller chez l’autre et que j’ai besoin de connaître les avantages de l’un, en général, ça ouvre des portes ! :p)