Présentation Le Filament

#1

Bonjour à tous,

je vous présente le projet du Filament : une SCOP basée à Toulouse créée en janvier 2015, qui accompagne ses clients (surtout SCOP / Associations et ESS à ce jour) vers une meilleure communication interne et une meilleure protection de leurs données.
Nous intégrons des logiciels libres que nous adaptons aux besoins et aux métiers de nos clients.

Plus d’informations sur notre site web ici : https://le-filament.com

Nous souhaitons que nos clients restent responsables de leurs données, aussi nous ne fournissons pas l’hébergement, certains choisissent d’héberger en local, la plupart contractualisent directement avec un hébergeur (OVH ou Ikoula principalement). Aussi, nous nous sommes posé la question à plusieurs reprises de fournir des services en SAAS, mais nous considérions qu’alors nous devenions d’une certaine manière responsable des données (et notamment des données personnelles) des utilisateurs, ce qui allait à l’encontre de notre philosophie sur le sujet. Nous avons néanmoins choisi d’héberger publiquement (chez Ikoula) quelques services qui ne nécessitent pas forcément d’entrer des données personnelles, pour le moment :

  • Etherpad
  • Framadate
  • PrivateBin

Nous sommes en outre en mesure d’héberger pour nos clients les services suivants :

  • ERP : Odoo
  • Partage de fichiers / édition collaborative : NextCloud avec CollaboraOnline ou OnlyOffice
  • Serveur SSO : OpenLDAP + LemonLDAP
  • Gestion de projets de développement : Tuleap
  • Messagerie Collaborative : Bluemind
  • Supervision : Nagios

Tous nos services sont actuellement déployés sur des conteneurs Docker via des rôles Ansible qui sont publiés sur notre GitHub (je ne peux mettre que 2 liens dans ce message donc j’ajouterai l’hyperlien plus tard :))

Nous souhaiterions rejoindre le collectif des CHATONS pour participer et contribuer à cette belle aventure communautaire.
Pour celà nous avons préparé une page sur notre site web, pour décrire nos choix stratégiques, ainsi que notre stratégie de sécurité / sauvegarde : https://le-filament.com/services-libres/

Au plaisir de lire vos remarques / questions / doutes !

Bonne journée,
Rémi pour Le Filament

1 Like
#2

Bonjour Rémi,
Merci pour cette présentation très complète. Votre candidature au collectif CHATONS sera étudiée d’ici quelques mois, puisque notre prochaine portée aura lieu avec l’arrivée de l’été. Si d’ici là vous avez des questions, n’hésitez pas. Et j’invite les membres du collectif à vous faire part dès maintenant de leurs remarques sur le ticket de votre candidature.

#3

Salut.

C’est un beau projet, et ce sont des belles réalisations.

Il y a cependant une incohérence importante à mon avis : parce que vous ne voulez pas déresponsabiliser vos clients concernant leurs données — très bien ! — les clients vont se déresponsabiliser chez des hébergeurs déjà trop gros pour être éthiques — pas bien !

Ce n’est pas une objection à l’accès au collectif car déjà plusieurs chatons sont hébergés chez ces gros points de centralisation, mais ça n’en fait pas une pratique éthiquement optimale pour autant.

Une première piste d’amélioration serait de privilégier les liens avec des fournisseurs de serveurs virtuels locaux. Vous avez la chance d’avoir du lourd en matière d’Internet sur Toulouse, je pense à Tetaneutral, profitez-en.

L’idéal étant que vous possédiez les ordinateurs physiques (et donc virtuels) sur lesquels sont hébergés vos services… (EDIT: il s’agit certes d’υn projet à long terme mais qui est incontournable à mon avis… En plus on donne des machines ici : Don de matériel ! ^^)

#4

À l’aide de la carte des chatons, j’ai trouvé tout ça sur Toulouse et ses environs (par ordre décroissant de longueur du lien :wink: )

Vous connaissez-vous ?

#5

Bonjour @nflqt et merci pour ton retour.

Je comprends ton point de vue, c’est pas tout à fait le notre et l’avantage de l’éthique et du bien / pas bien, c’est que chacun peut avoir sa propre vision des choses :slight_smile:

Nous avons les contraintes suivantes :

  • on n’est pas hébergeur, c’est pas notre métier, ni ce qu’on veut faire dans notre SCOP (ni notre objet social du coup)
  • la plupart de nos clients souhaitent une certaine qualité de service qui me paraît difficile d’obtenir par du bénévolat (je veux dire que nombre d’hébergeurs associatifs s’appuient sur des ressources bénévoles et qu’à partir de là on se voit mal leur demander de s’engager sur une qualité de service)
  • les considérations environnementales nous font préférer un hébergeur ne remplaçant ses serveurs que tous les 7 ans et qui utilise des énergies renouvelables à 100% (en plus du fait d’être en France et avec un bon support technique) à d’autres hébergeurs plus locaux pour qui l’impact écologique n’est pas une préoccupation.

Personnellement j’ai été chez TetaNeutral et nous y sommes aussi avec une association dans laquelle je suis impliquée et je trouve ça génial ce qu’ils font, mais ils ne peuvent pas te garantir de qualité de service. C’est pas grave pour le perso, plus ou moins pour les associations en fonction de leurs contraintes, compliqué pour du pro…

On ne connaît pas encore tous les autres CHATONS Toulousains mais espérons les rencontrer bientôt, on a notamment croisé Le Pic il y a 10 jours lors du mini-village Alternatiba : Numérique Libre & Savoirs Communs

1 Like
#6

Je suis d’accord avec la relativité globale de l’éthique et du Bien. Par exemple, tuer ses ennemis était plutôt bien vu à certaines époque dans le coin du monde qu’on appelle désormais France… C’est moins bien vu en 2020… ça peut revenir, qui sait ? :wink:

Il n’empêche qu’on a toujours eu des modèles auxquels se référer, genre Kant pour la morale en général. Donc je suis moins d’accord avec le fait que chacun puisse, juste comme ça, avoir sa propre éthique…

Ainsi, si ton paradygme ou même les statuts de la SCOP empêche de bien faire Internet ce sont eux qu’il faut modifier afin de mieux coller aux références dans ce domaine.

Justement ! En matière d’Internet en France, il y a l’avant et l’après la conférence Internet Libre ou Minitel 2.0 (dont voici un pdf contenant sa transcription écrite) donnée en 2007 lors des RMLL.

Je t’invite à y rechercher les motifs « OVH » et « écolo». Car si on en croit Benjamin Bayart :

  • OVH était déjà considéré comme un point de centralisation en 2007 ; ça m’étonnerait que ça se soit arrangé depuis. Ça veut dire qu’OVH rend déjà trop de services à trop de gens, donc prière de ne plus travailler avec eux, même s’ils sont gentils et tout et tout… Car c’est la centralisation le problème que les chatons espèrent résoudre, qui que ce soit au centre !
  • Même d’un point de vue écologique, la centralisation reste un problème, et la décentralisation une condition nécessaire à sa résolution. Car c’est justement en gardant un Internet libre neutre et acentré que toutes les bonnes pratiques écologiques prévaleront.*

Par contre, je suis parfaitement d’accord avec toi sur les choses suivantes :

  • On ne peut pas tout faire ; il faut parfois se résigner à déléguer certaines tâches à d’autres structures. C’est ici la réalité qui va se charger de mettre de l’eau dans le vin, ce qui est très différent des barrières qu’on peut se mettre inutilement.
  • Un prestataire bénévole a des limites qu’un professionnel n’a pas… et vice-versa :wink:

Je ne savais pas que TetaNeutral n’offrait pas « des garanties suffisantes » dans certains cas. Mea culpa. Mais du coup, avez-vous essayé de voir Neuronnexion, une coopérative aussi ?

EDIT: *Je pense au matériel qui sera certainement plus préservé chez des petites structures à taille humaines dont les relations avec la clientèle — de petites structures locales elles aussi !!! — sont amicales et les pannes d’autant mieux tolérées (tant que la sauvegarde est là ! On s’en fout d’une coupure un jour de weekend finalement… les beaux jours reviennent, les clients finaux sont dans leurs jardins de toute manière.). Plutôt que chez des qui remplacent sans réfléchir parce qu’ils ont tellement de milliers de clients, que la crainte d’un procès coûteux pour la moindre pécadille fait tout remplacer. Je pense à tous les trajets en voiture des adminsys vers le datacenter, qui sont beaucoup plus courts (pour une structure locale) voire réduits à rien (serveur au domicile de l’adminsys, ou dans le local du client !). Je pense enfin à la production d’électricité qui peut d’autant plus facilement se baser sur du renouvelable que les sites sont petits. En bref, l’écologie chez un gros tel OVH ne peut être que du Green Washing malgré les bonnes volontés… parce que c’est un gros.

#7

Pour l’éthique, si tout le monde avait la même il n’y aurait sûrement pas besoin de comités d’éthique qui passent leurs journées à discuter le bout de gras :wink:

Je suis assez d’accord avec ce que tu décris pour OVH, je faisais plutôt référence à Ikoula quand je mentionnais nos choix d’hébergeur plus éthique (selon nos critères).
Ils sont effectivement en train de grossir, mais on arrive toujours à avoir un service client et technique de qualité.

Pour OVH, malheureusement, aujourd’hui certains de nos clients sont aussi contraints par les prix de location des serveurs (et les VPS sont on ne peut plus compétitif chez OVH) et pas forcément prêts à considérer d’autres critères (même si on passe du temps à les sensibiliser), mais c’est aussi en train de changer, notamment avec les nouvelles offres Raspberry PI chez Ikoula…

Je viens de regarder Neuronnexion que tu proposes, c’est intéressant, je ne les connaissais pas.

1 Like