Présentation du projet Emancip'Asso

Le projet Emancip’Asso est né d’un constat : même si de plus en plus d’organisations prennent conscience de la nécessité de mettre en cohérence leurs outils numériques avec leurs valeurs, elles ont peu d’énergie et de compétences en interne pour se lancer dans une telle démarche. A ceci s’ajoute le constat que peu de structures (associations, entreprises, etc.) sont actuellement en mesure de réellement accompagner les associations dans leur transition numérique libre.

Le projet Emancip’Asso a pour principal objectif de permettre aux associations de trouver des acteurs en mesure de les accompagner dans leur démarche de « dégafamisation ». Ce projet est coordonné par deux associations, membres du collectif CHATONS : Framasoft et Animafac.

Un premier pan du projet est de proposer un programme de préparation des acteurs (hébergeurs membres du collectif CHATONS, prestataires du libre, associations du libre, entreprises proposant de l’infogérance, etc. ) souhaitant proposer des offres, des services, des accompagnements spécifiques aux associations.

On prévoit donc d’organiser une session de formation, de préférence en présentiel avec un groupe de structures volontaires, en septembre 2022. Cette formation sera documentée et filmée afin d’être ajoutée en tant que nouveau module du MOOC CHATONS. Cette formation se composera de plusieurs parties, animées par des acteurs et actrices spécialistes de leurs sujets. À titre d’exemple :

  • définir une offre de services totalement adaptée aux besoins des associations
  • designer / personnaliser cette offre d’accompagnement
  • maîtriser sa communication autour des offres spécifiques aux associations
  • accompagner les associations dans leur recherche de financements (connaître les financements existants, participer à la rédaction du cahier des charges, etc.)
  • accompagner les associations dans l’élaboration de leurs besoins
  • réaliser un diagnostic des outils et usages numériques d’une association
  • maîtriser les techniques de vulgarisation / médiation numérique
  • identifier et former ses interlocuteur·ices / référent⋅e au sein de l’association
  • structurer la fonction support / la documentation utilisateur⋅ices
  • former les bénéficiaires aux outils déployés
  • documenter son activité

Parallèlement à la conception de la formation, un site web permettant de rendre visibles et identifiables les propositions des acteurs aux associations sera créé. Afin de garantir un maximum de fiabilité, ce site proposera uniquement des structures qui auront été recommandées suite à un ou plusieurs projets réussis avec d’autres associations. Ce site proposera aussi un espace permettant de proposer et co-financer des projets de logiciels ou fonctionnalités nécessaires aux associations.

Le second volet de ce projet, c’est de lancer une campagne de communication sur l’existence de ces acteur⋅ices auprès des associations (en 2023). Nous aurons d’ici là constitué un réseau de partenaires (des têtes de réseau associatives) qui pourra relayer l’information et ainsi toucher davantage de structures associatives ou organisations souhaitant se lancer dans cette démarche.

Nous sommes actuellement en train de « recruter » des membres pour le comité de pilotage du projet. Nous avons en priorité sollicité des structures de type « têtes de réseau » (CNAJEP, CEMEA, Ligue de l’Enseignement, Réseau IJ, France Nature Environnement, COFAC, Alternatiba / ANVCOP21, CAC - Collectif des Associations Citoyennes, Union nationale des MFR, MES - Mouvement pour l’économie solidaire, UNAT - Tourisme social et solidaire, UNIOPSS, Fédération des acteurs de la solidarité, RNMA - Réseau national des Maisons des Associations, etc.).

Ce comité de pilotage aura dans un premier temps le rôle de rechercher des financements pour que ce projet puisse exister (budget prévisionnel en fourchette haute : 100 000 €). Il sera aussi sollicité pour participer à l’élaboration de la formation et au suivi de la création du site internet. Et bien évidemment, nous attendons des membres de ce copil qu’ils soient un relais de communication important pour le 2nd volet du projet.

J’espère que ce projet séduira quelques un⋅es d’entre vous.
Si besoin de précisions, n’hésitez pas à les poster en commentaire.
Je ferai ici régulièrement des points d’étape du projet afin que vous puissiez suivre ses évolutions.

14 Likes

Merci de ce message, Angie.
Je me souviens que tu avais évoqué l’émergence de ce besoin au camp chatons 2021.

Je suis intéressé pour participer à ce projet.
Déjà, je souhaite participé à la formation de septembre 2022 entant que futur acteur d’accompagnement (où c’est que l’on s’inscrit? :stuck_out_tongue: ).
Mais aussi en amont: si je peux être d’une quelconque aide pour avancer sur le projet, n’hésite pas à me rajouter dans des listes de diffusions, des réunions, … (et puis, je ne suis pas si loin de Lyon :wink: )

En tout cas, chouette initiative :slight_smile:
Merci à Framasoft et Animafac de lancer cela.

Tout d’abord merci de ton enthousiasme : ça fait plaisir !
On n’a pas encore lancé les inscriptions, mais je garde en tête que tu es intéressé.
Pour info, on a prévu que les chatons soient sollicités en priorité pour suivre cette formation.

Pour ce qui est de participer aux réunions du copil, je te rassure, elles auront principalement lieu à distance car les membres actuels sont éparpillés un peu partout sur le territoire. On envisage tout de même une première réunion début février à Paris pour que ce soit plus convivial, mais au regard du contexte sanitaire, il y a peu de chances qu’on y arrive !

Je note de t’ajouter à la liste de diffusion du copil dès que celle-ci sera active (en janvier à priori). Il faudra m’indiquer quel mail.

Ajoute mon couriel chatons, ce sera parfais : laurent@sleto.net
Merci

Hello,
Super projet!
On a à Colibris quelques formations au numérique éthique avec de la matière à recycler, et peut être des liens à faire avec Yunohost et le projet CLIC! qui peuvent amener une base d’outils et de contenus.
Donc je veux bien rejoindre le Copil, s’il y a de la place!

C’est noté @mrflos

1 Like

Alternatiba Strasbourg est passé sur sans-nuage.fr à titre expérimental jusqu’en Juin, cf. ce post.
On est très intéressés par ce projet! Notre degré d’implication reste à définir, mais en tous cas on peut être relai sur Strasbourg avec les assos locales qu’on côtoie.

1 Like

Avec mon association Linux07 (GUL) en Ardèche, nous pensons aussi offrir ce type de services à des associations proches de nos réseaux. Et oui, le projet m’intéresse beaucoup aussi.

Super initiative, qui nous intéresse beaucoup au Cloud Girofle, et on est partants pour s’y impliquer ! Pour le COPIL, avez-vous également contacté : le RESES, ATTAC, le CICP ?

Les objectifs de la formation me semblent les bons, la temporalité intéressante.

Ensuite, je m’interroge, j’ai l’impression que l’idée est de faire des CHATONS dans les CHATONS ? Je vois beaucoup d’objectifs similaires avec celui du collectif, et donc un certain flou. Par exemple, le système de recommandation pour apparaître sur le site me semble étrangement décrit. En l’état, j’ai l’impression que pour rejoindre la plateforme, le Cloud Girofle devra contacter les associations qui utilisent notre cloud pour leur demander de nous recommander. Est-ce que j’ai bien compris ?

Par ailleurs, en intégrant au COPIL essentiellement des têtes de réseau, le projet s’assure d’une capacité de diffusion certaine, mais se coupe potentiellement du terrain/besoins des assos elles-mêmes (les intérêts des têtes de réseaux divergent souvent de ceux des assos locales/structures membres).

Hello !

Joli projet dans lequel je me reconnais parfaitement… Je suis à la fois « Utilisateur » puisque Administrateur d’une Asso libérée des GAFAM à 90% et aussi « Faiseur » puisque que c’est moi qui ai opéré cette libération (Postes sous GNU/Linux, Nextcloud…) en m’appuyant sur un membre des C.H.A.T.O.N.S.

Mon expérience de DSI (Grands Groupes) et mon âge certain peuvent certainement vous être utiles, je serai donc ravi de rejoindre le « groupe », je suis à 1h20 de Paris en train et me déplace facilement.

A+

Je pense que le groupe concevant la formation devrait inclure des personnes qui proposent déjà de l’accompagnement / des outils / du support aux associations (car les têtes de réseaux n’ont pas toutes les compétences pour construire cette formation). Est-ce que le groupe qui créé la formation est le même ou un sous-groupe du COPIL ? Je pense que non, car la recommandation des projets réussis ou la gestion d’une plateforme de co-financement est un point délicat qui doit effectivement être assuré par une instance de pilotage neutre.

De mon côté, je n’ai pas de temps pour chercher des financements, en revanche, je peux probablement participer à la création des contenus de formation.

1 Like

Je me suis absentée quelques jours et je vais essayer de répondre aux derniers messages. Mais si je zappe certaines de vos remarques, merci de me l’indiquer.

Tout d’abord, je note qu’il y a une incompréhension chez certains d’entre vous : en tant qu’hébergeur et prestataire d’offres de services à destination des associations, vous pourrez - si vous le souhaitez - suivre la formation qui sera proposée (dans la limite des places disponibles). Vous pourrez aussi postuler pour apparaître dans l’annuaire sur le site. Mais vous n’avez pas besoin d’intégrer le COPIL du projet pour cela.

Bien sûr, nous souhaitons que des structures membres du collectif CHATONS fassent partie du COPIL, mais nous souhaitons nous assurer de leur participation. Je précise ainsi que les réunions de ce comité de pilotage auront lieu en journée en semaine (plutôt en distanciel qu’en présentiel) et que l’on souhaite que les membres s’impliquent dans tous les aspects (recherche de financements / élaboration de la formation / élaboration du cahier des charges du site / actions de communication). C’est la raison pour laquelle le copil n’est composé pour le moment que de 5 chatons : @Animafac @Framasoft @zourit (via les CEMEA) @Sleto et @ColibrisOutilsLibres.

Si vous pensez avoir la disponibilité pour rejoindre ce copil, faites le moi savoir. Sinon, indiquez-moi sur quel aspect vous souhaitez participer (comme l’a fait @ljf) et on verra pour vous associer le moment venu.

2 Likes

Pour moi, ce n’est pas la même chose : le site du projet Emancip’Asso donnera accès à un annuaire sur lequel apparaîtront des structures (chatons ou pas) qui auront démontré qu’elles sont en mesure d’accompagner intégralement une association dans sa démarche de transition vers des outils libres (et pas seulement lui fournir l’hébergement de ces outils).

Ce qu’on entend par accompagnement va bien au delà de ce que la majorité des structures membres du collectif proposent aux associations qui les contactent (par exemple : maîtrise de l’accompagnement à la recherche de financements, de la réalisation de diagnostics formalisés des outils et usages, et de programmes de formation in situ de l’ensemble des bénéficiaires).

Et pour ce qui est du système de « sélection » pour apparaître dans l’annuaire, ce n’est pas encore fixé, mais pour nous, il s’agissait à la fois à des structures de se déclarer et à nous de vérifier auprès des associations qu’elles ont accompagné que l’accompagnement a été de qualité. Il nous faudra pour cela mettre en place des questionnaires et sûrement un certain nombre de critères vérifiables.

J’ai l’impression que ce projet s’oriente vers de grosses assos.

Pour l’instant chez ARN on se concentre sur l’accompagnement de petites assos locales de max quelques dizaines de bénévoles et quelques employés. Par ailleurs on est en contact avec Djelali Hedjerassi, responsable informatique de la ville et l’Eurométropole, qui cherche à développer le « numérique responsable ». Prochain rdv chez eux pour voir comment on peut collaborer.
Strasbourg a adhéré à l’ADULLACT pour du conseil sur les logiciels libres. Mais ne souhaite pas s’engager sur leur label Territoire Numérique Libre (dont la voisine Nancy est Niveau 5).

Je me demande dans quelle mesure une grosse asso et une petite ville pourraient avoir les mêmes besoins en outils numériques et formation/accompagnement. Perso je verrais bien les clusters suivants:

  1. Famille OU petite asso 10-20 utilisateurs
  2. Petite ville/ComCom OU Asso moyenne > 5 employés et > 50 utilisateurs
  3. Entreprises, grosses assos, moyennes et grandes villes

Dès lors, ne voyant pas l’ADULLACT (qui cite de l’accompagnement/formation pour les assos) dans ce thread, ne pensez-vous pas judicieux de l’inclure au consortium? Visiblement ils bossent avec l’APRIL aussi.

EDIT: En fait ce projet on dirait que c’est à l’ADULLACT ce que les CHATONS sont à Framasoft?

Bonjour et merci de nous partager ce nouveau projet !

Si Le Filament peut contribuer ce sera aussi avec plaisir, aujourd’hui on travaille régulièrement sur les sujets suivants avec nos clients (associatifs ou pas) :

  • définir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans l’existant
  • définir leurs besoins non couverts par l’existant
  • proposer des solutions organisationnelles et/ou techniques
  • trouver des prestataires pour réaliser ces solutions, documenter, former les utilisateurs et fournir du support (ou le faire nous même quand ça rentre dans nos activités techniques)

Bien souvent, nous sommes appelé pour un besoin sur un outil ou un usage numérique en particulier, mais nous en venons à travailler sur la structuration, le partage d’information, etc.

Par contre, nous sommes moins pertinents sur la partie recherche de financements.

Pour ce qui est des partenaires du projet, il ne me semble pas avoir vu dans la liste le Mouvement Associatif (mais j’avoue que je m’y perds un peu entre tous les sigles donc je l’ai peut-être raté…)

Enfin, cela me fait penser en partie à ce qui est réalisé par HelloAsso avec son programme PANA (Formation à la révolution numérique des associations - PANA) et je trouverais ça intéressant que les 2 projets puissent se compléter parce que pour avoir participé à quelques réunions PANA ils ont commencé à fédérer pas mal d’acteurs sur des sujets connexes.

1 Like

Merci @remi-filament pour ces précisions. Je pense que je reviendrai vers toi au moment du lancement du travail sur l’élaboration des contenus de la formation car ce serait intéressant de pouvoir compiler un certain nombre de ressources utilisées par les acteurs existants.

Par rapport au programme PANA, nous avons sollicité Le Mouvement Associatif et la FONDA pour intégrer le COPIL, mais nous n’avons pas encore eu de retour de leur part. Cependant, il me semble qu’il faut bien différencier les 2 projets : le programme PANA a pour objectif d’aider les structures qui ont pour mission d’accompagner les associations (Maisons d’associations, Point d’Appui à la Vie Associative, Services municipaux délégués à la vie associative, etc…) à monter en compétence sur le numérique et de leur fournir un maximum de ressources pédagogiques gratuites sur le sujet. Le projet Emancip’Asso souhaite faire émerger un ensemble d’acteurs (pas forcément associatifs) qui seront en mesure de proposer des offres d’accompagnement sur mesure aux associations qui souhaitent se lancer dans une démarche de « dégafamisation » et de faire prendre conscience aux associations de ce besoin de mise en cohérence de leurs outils avec leurs valeurs. Je ne vois donc pas trop comment on pourrait rapprocher ces deux programmes, mais si tu as une idée, je suis bien évidemment preneuse.

Merci @Angie pour ton retour.

Le programme PANA a peut-être un peu dérivé depuis sa présentation originelle, mais pour moi leur objectif était de lister et aider à monter en compétences des acteurs du numérique pour pouvoir accompagner / sensibiliser les associations, donc j’y vois de la complémentarité.

On avait fait référencer Le Filament à l’époque dans le programme, et je trouvais intéressant la façon de se positionner sur les différents points :

1 Like

La plupart des clients de Pâquerette sont des petites associations car cela fait partie de notre ADN (à titre individuel, plusieurs membres de l’équipe sont engagés depuis longtemps dans le milieu associatif).
Grace à la diversité des profils de notre équipe et de notre réseau de partenaires (autres CHATONS et membres de la CAE Optéos qui héberge notre activité), nous proposons un large panel de services en complément de l’hébergement de solutions opensource en mode CHATONS :

  • diagnostics numériques
  • assistance à maitrise d’ouvrage,
  • développement applicatif web,
  • accompagnement aux usages collaboratifs,
  • réalisation de sites vitrine

Par ailleurs, nous sommes référencés PANA (Point d’Appui Numérique aux Associations) et intervenons aussi dans le cadre du DLA (Dispositif Local d’Accompagnement).

A ce titre, nous sommes intéressés pour suivre le projet Emancip’Asso

Merci Dominique pour ces éléments.
Je pense que l’expérience de Pâquerette nous sera très utile dans le cadre de l’élaboration de la session de formation. Je reviendrai vers toi pour te solliciter quand on se lancera dedans.

Superbe initiative ! Tellement chouette de voir comment le collectif évolue. Côté IndieHosters, on fait déjà pas mal d’accompagnement. Je dirais qu’on commence à avoir du recul sur l’ensemble des points évoqués SAUF « accompagner les associations dans leur recherche de financements (connaître les financements existants, participer à la rédaction du cahier des charges, etc.) ». Pour le coup, là on serait preneur :slight_smile: Sur le reste, si on peut aider au moment de l’élaboration des programmes, n’hésitez pas à nous solliciter. On fera de notre mieux pour répondre présent. :raised_hands:

1 Like