Proposition d'expérimentation: une équipe de médiation

proposition
#1

Bonjour,

En parallèle d’un travail de rédaction d’un code de conduite pour les espaces du collectif CHATONS, il est proposé de constituer une équipe de médiatrices et médiateurs dont le rôle serait d’être attentives et attentifs aux tensions et de tenter de les apaiser. Les personnes volontaires se proposent au collectif pour une durée déterminée, publiquement et sont acceptées par consensus.

A défaut d’avoir de l’autorité (elles n’ont pas le pouvoir d’exclure des personnes, par exemple), les membres de l’équipe de médiation ont une certaine légitimité lorsqu’elles interviennent avec l’intention d’apaiser ce qu’elles ressentent comme une tension naissante.

L’objectif de l’expérience est:

  • d’observer par la pratique et sur une courte durée le fonctionnement de l’équipe
  • de donner l’occasion aux membres du collectif de s’exprimer sur la médiation
  • de recueillir des éléments qui aident à la rédaction d’un code de conduite acceptable par tous

Candidatures

Chaque personne candidate pour être membre de l’équipe de médiation dans la catégorie collectif. Elle précise en particulier:

  • la durée de son engagement
  • les lieux ou elle sera présente (par exemple le forum).

En l’absence d’opposition ou de réserves dans les 15 jours qui suivent la candidature, elle devient membre de l’équipe.

Affichage

Les membres de l’équipe de médiation et leur rôle sont affichés publiquement et de façon bien visible pour les nouveaux venus. Il doit être clair pour tous que ces personnes peuvent explicitement être interpellées en cas de début de tension.

Bilan

L’équipe de médiation présente un bilan de son action au plus tard le 31 mars 2021, sous la forme d’un article dans la catégorie collectif et invite celles et ceux qui le souhaitent à faire part de leurs impressions.

Suite et dissolution

Sur la base des commentaires et de son bilan, l’équipe de médiation expérimentale fait ses recommandations et se dissout :ice_cube:

Qu’en pensez-vous ? Ça se tente ?

7 Likes
Candidature pour rejoindre l’équipe de médiation : David (kepon)
Candidature pour rejoindre l'équipe de médiation: Loïc Dachary
Code of conduct des Chatons
Candidature pour rejoindre l'équipe de médiation : Audrey
#2

Merci Loïc de cette proposition qui me semble effectivement intéressante à expérimenter.
J’en reparlerai lors de la réunion virtuelle mensuelle du 15 octobre pour inciter aux candidatures !

1 Like
#3

Intéressant oui, je suis pour et peut postuler.

2 Likes
#4

Bonjour. Je soutiens l’initiative. Je ne suis pas assez présent à mon goût, mais si le nombre de candidats fait défaut, je suis volontaire pour participer. Je présenterai ma candidature si je trouve qu’il n’y en a pas assez.
PS : Affichage : on peut peut-être ajouter que ces personnes peuvent explicitement être interpellées en cas de début de tension ?

#5

On pourrait écrire:

Affichage

Les membres de l’équipe de médiation et leur rôle sont affichés publiquement et de façon bien visible pour les nouveaux venus. Il doit être clair pour tous que ces personnes peuvent explicitement être interpellées en cas de début de tension.

Ca irait ? J’ai rendu le sujet de ce fil de discussion “wiki” donc tu peux modifier pour préciser.

#6

Parfait de mon point de vue. Merci.

1 Like
#7

Pour archive ce sujet est à l’ordre du jour de la réunion mensuelle de CHATONS qui a lieu aujourd’hui.

#8

Il semble y avoir un consensus pour entamer l’expérience, alors allons y :slight_smile: Il a été remarqué que, au moins pour l’expérimentation, être Candidat, devrait suivre un process aussi simple que possible. Je me lance donc:

C’est fait pour être copié/collé. Je propose aussi de repousser la date de fin de l’expérimentation au 31 mars 2021 parce que j’ai l’impression que ça va faire court si on arrête le 31 décembre 2021.

@kepon @stph @audrey, ça vous va ?

1 Like
#9

ça me va !

1 Like
#10

J’ai été particulièrement intéressé pendant la réunion par la pertinence de s’annoncer comme faisant partie de l’équipe de médiation. Le cas évoqué était le moment ou les choses s’enveniment: si une personne de l’équipe de médiation intervient et que, comme c’est vraisemblable, les protagonistes ne la connaissent pas, il faut qu’elle explique son affiliation pour légitimer son intervention. Et cette affiliation peut se matérialiser par un badge dans le forum ou un truc du genre.

Il y a un autre cas ou je ne pense pas qu’il soit nécessaire d’annoncer son affiliation. Lorsque, par exemple, la personne de l’équipe participe activement et productivement à une discussion, uniquement dans le but d’éviter les tensions. Ça m’est arrivé une fois, dans un autre collectif: deux personnes qui ont eu des mots quelques semaines auparavant se retrouvent à discuter de nouveau. Le sujet de leur discussion n’intéresse qu’eux et je n’ai pas particulièrement envie de participer. Mais je me suis forcé à m’intéresser et à participer constructivement, histoire qu’on soit trois et que ça diminue les probabilités que la discussion dérape. La discussion n’a pas dérapé et je ne saurais jamais si j’ai juste perdu mon temps. Mais c’est la nature de la médiation donc ça me va :wink:

#11

Merci d’avoir simplifié encore d’un cran la démarche en proposant ce modèle @dachary :slight_smile:
Je suis du même avis pour la date, celle que tu poses me va très bien.

Oui, je comprends le badge comme jouant le rôle symbolique de l’uniforme ; c’est en reconnaissant ce symbole que l’on peut avoir assez confiance en un⋅e inconnu⋅e pour coopérer avec lui ou elle, car il manifeste son obligation de respecter une déontologie connue, et l’obligation d’une mise à distance entre ses actes (paroles comprises) et ses intérêts personnels. Mais en effet, lorsque le symbole porté ne convainc pas de suivre les premières recommandations que l’on donne, prendre le temps d’en expliquer sa finalité peut rallier à la bonne cause et faire cesser la confrontation… et/ou mener à une évolution de la déontologie, qui sait !

Super intéressant ! J’imagine que la prévention est encore plus délicate à mener à juste dose que la médiation a posteriori, mais c’est tellement utile de savoir la diffuser efficacement et avec le moins de frictions possibles. Et dans ce cas, je te rejoins sur le fait que la discrétion soit préférable sur l’opération en cours :slight_smile:

Ça m’embête de t’embêter avec une discussion sur le modèle généreusement proposé, mais à propos de ce que l’on accepte en tant que médiateur⋅ice, le point “quitter l’équipe si qui que ce soit me le demande” me fait hésiter : je crains que ça puisse être exploité trop facilement :confused:
Je suis d’accord avec la justification de ce point, mais j’ai l’impression qu’avec cette règle-là, la légitimité acquise a priori par le processus de candidature (tout ce que tu mets en place maintenant et qui fait consensus) pèse moins lourd que l’avis d’une seule personne sur cette légitimité, après l’établissement du consensus sur lequel elle repose. Mais je ne sais pas ce qui me semblerait plus approprié… Établir un seuil de nombre de demandes qui casserait le consensus ? Et, quitter l’équipe pourrait effectivement être imposé par la demande d’une seule personne, s’il s’agit d’un autre membre de l’équipe de médiation ?

A+ ! :slight_smile:

1 Like
#12

J’aurais du ajouter que j’ai rédigé pour faciliter le copier/coller mais pas pour imposer mes vues. Chacun peut prendre tout ou partie, selon sa sensibilité, bien sur.

La fragilité est effectivement un risque concret et j’accepte de m’y exposer parce que c’est une expérimentation et que les conséquences sont limitées dans le temps. Et si le risque se concrétise on aura appris quelque chose. A contrario, si ma légitimité de médiateur n’est pas issue d’un consensus, il sera impossible de savoir si cela aurait fonctionné.

#13

Entendu, c’est clair pour moi !

1 Like
#14

Pour archive les candidatures:

1 Like
#15

Lors de la dernière réunion CHATONS, j’ai proposé de faire un peu d’accompagnement sur la résolution de conflit. J’hésite à parler de formation, puisque ça n’a pas forcément une tête de “cours”, mais j’ai accumulé des ressources et de l’expérience au fil du temps et il me semble que je peux transmettre quelques choses :slight_smile:

C’est en priorité à destination des médiateurices de cette expérience, mais c’est aussi ouvert à qui est intéressé par le sujet.

Niveau organisation, je vous invite en premier à lire https://alinea.ninm.net/dokuwiki/community:moderation et en particulier les trois chapitres suivant :

Et comme c’est du travail en cours et que vos retours vont me permettre d’affiner ces écrits, je vous propose aussi qu’on se retrouve un soir sur Mumble pour discuter de tout ça ; une heure au max parce qu’après ça fait long, quitte à faire une seconde session s’il y a plus à dire.

Pour caler une date, je vous propose d’indiquer vos jours préférés sur https://framadate.org/OayllrBWJ2hUdR5h
Pour l’heure : j’ai proposé 20h et 21h. J’espère que ces horaires permettrons à toutes les personnes intéressées d’être là.

3 Likes
#16

J’ai particulièrement aimé Moi, toi et notre relation et globalement le fait qu’il y ai beaucoup d’exemples qui permettent de se raccrocher à nos expériences passées. Dans Respecter le droit à l’intimité et à l’évitement j’ai découvert un point de vue nouveau, bien que je sois très adepte de la “fuite”, je ne l’avais jamais lu expliqué de cette façon. Dans le cadre de notre expérimentation, la partie Actions de réparation est ce qui me parle le plus. A ce détail près qu’il s’agira probablement d’imaginer une action de réparation avant que le conflit se déclare et après une action de prévention. Exemple théorique: deux personnes haussent le ton régulièrement et une personne de l’équipe de médiation, par sa présence, évite que cela ne s’envenime. Pour sortir de ce problème récurrent il faut probablement imaginer une Action de réparation qui parvienne à éviter cette répétition.

2 Likes
#17

Visiblement on serait 4 ? Je bloque la date mercredi (j’eusse du le dire plus tôt) afin qu’on puisse s’organiser. Si d’autres personnes souhaitent participer, c’est le moment de participer au framadate :wink:

Ça devrait être possible de squatter le mumble de l’April, comme pour les réunions mensuelles ?

1 Like
#18

Dans les jours les plus plébiscités, je choisit (au pifomètre) mardi 10 novembre à 20h, qui semble convenir à tout le monde. À bientôt !

2 Likes
#19

Top, j’ai hate d’y être. Et je prendrais soin de réviser tes conseils de lecture avant l’échéance :slight_smile:

1 Like
#20

Je note la date. Je me propose de me joindre à vous, sans pour autant avoir candidaté comme modérateur. :upside_down_face:

2 Likes